Règle de vie

 


INDEX ANALYTIQUE


Les chiffres renvoient aux numéros des Constitutions,
des Statuts généraux 0
Décrets = D
Prologue historique = Ph
Formule de Professions = Fp

Les autres abréviations:
Chapitre = Ch
Directoire des chapitres = Dc
Directoire des supérieurs = Ds
Gouvernement général = Gg
et Rédemptoriste(s) = Rd(s)

________________________________

 

A

Abandonnés

Les hommes les plus abandonnés vers qui nous sommes spécialement envoyés sont ceux que l’Eglise n’a pas encore pu doter des moyens suffisants du Salut (3).

Ceux qui souffrent à cause de divisions (3; 09; 010; 011; 012; 013).

Les autres catégories d’abandonnés (3; 4; 14; 09; 010).

Au temps de saint Alphonse ils étaient les gens des campagnes (Ph).

Abdication (voir Renonciation)

Abnégation

Ce total engagement dans la mission du Christ nous entraîne dans son abnégation jusqu’à la croix (51).

Ils cèderont volontiers leur place au clergé local dans un esprit d’abnégation (011c).

L’abnégation de soi est une des vertus propres de la communauté apostolique (057).

(Voir Renoncement à soi-même).

Abrogation

Des actes du gouvernement général (119), des décrets des conseils extraordinaires (vice-)provinciaux (0161), du supérieur général (109b, 2°), des supérieurs (vice-) provinciaux (0140a; 0144).

Absence, absent de la communauté

Le Supérieur majeur pour des motifs graves peut accorder à un membre de vivre en dehors de la communauté (0211).

L’absent injustifié perd la voix active et passive (0211).

L’absence des supérieurs (117; 127; 140; 095g; 0101; 0105).

L’absence des conseillers (0126; 0159; 0160).

Absent du chapitre (0152d), de la communauté (0211).

Autres règles pour les absences (211).

Académie Alphonsienne

Erigée à Rome, son but coïncide avec celui de la Congrégation qui doit la soutenir (023).

Acceptation

Aucune abdication d’une charge n’est valide sans l’acceptation du supérieur compétent (097).

(Voir Confirmation).

Accord (voir Consentement, Convention)

Activité apostolique

(Ph; 3; 13-15; 18; 21; 25; 28; 38; 45; 53; 55; 72; 86, 2°a; 90; 125; 138; 141; 144; 01; 011c; 014; 015; 019; 025; 037; 051; 069; 084a; 093; 094; 0188).

(Cf. Apostolat, Vie apostolique, Evangéliser, Formes d’activité missionnaire, Mission).

Adaptation

La Congrégation adapte ses structures et institutions aux exigences du ministère apostolique (96; 107).

Les normes de la vie communautaire doivent être adaptées à notre engagement apostolique (44; 45).

Le principe de l’adaptation se trouve dans (13; 17; 18; 33; 65; 90; 98; 123; 011; 016; 025; 037 et indirectement dans 030 et 046).

Administration

La structure administrative de la communauté est au service de l’esprit de la communion fraternelle (030; 34).

Le supérieur doit être avant tout pasteur des âmes, puis recteur et administrateur (139).

Administration des biens matériels (144; 0203-0208).

Autres références, directes et indirectes, dans les numéros (0116a; 0130; 0132; 0134; 0172; 0190; 0191b; 0193b).

(Voir Affaires, Biens temporels, Econome).

Admission: (79; 85; 86; 062; 077; 078)

(Voir Candidats, Profession religieuse).

Affaires – Matières – Transactions

En général (101; 0111).

Des communautés (0182; 0183).

Des conseils (vice-)provinciaux extraordinaires (0158a).

Du chapitre général (111, des OSSR; 08).

Du postulateur général (0137).

De la vice-province (0177).

Du chapitre (vice-)provincial (0141; 0193b).

Du gouvernement (vice-)provincial (0162).

Avec le gouvernement général (0177).

Avec le Saint-Siège (0129).

(Voir Administration).

Aggiornamento

Les supérieurs (vice-)provinciaux doivent promouvoir des réunions pour l’aggiornamento de la formation et des méthodes apostoliques (025a; 9).

L’aggiornamento des modes de vie et des manières de voir et de penser de la vie sociale actuelle (059).

Aliénation

Par aliénation on entend ici tout transfert de biens immobiliers et mobiliers de valeur importante (0193b).

Le Chapitre (vice-)provincial en fixe les limites (193a).

Recours pour l’aliénation (101).

(Voir D de Benoît XV, page 73).

Alphonse de Liguori

Fondateur de la Congrégation (Ph; 1; 2; 33; 90; 108; 05; 011).

Modèle et Père des rédemptoristes (05).

Docteur de l’Eglise et patron des moralistes et des confesseurs (Ph).

Ses caractéristiques:

·        zèle aspostolique (2; 33), spécialement pour la conversion des infidèles (Ph; 011b);
·        fidélité à l’Eglise (33);
·        charisme de la direction spirituelle (024);
·        dévotion à Marie (32);
·        esprit de prière (26);
·        promotion des étudies des sciences sacrées (90).
Les membres le vénéreront comme  modèle et père (05; 056), ils imiteront son zèle apostolique (2; 33), son esprit de prière (26), son sens de l’Eglise (33), en connaîtront la vie et étudieront ses œuvres (33).

(Voir D de Pie X, page 71 et D de Benoît XV, page 73).

Amour

Les rédemptoristes proclament l’amour du Père qui «nous a aimés le premier» (6; 12).

Ils cultivent l’esprit de contemplation pour participer à l’amour du Fils pour le Père et pour les hommes (22; 24; 32; 38).

Mus par l’amour mutuel ils s’efforcent de pratiquer ce qui est décidé par la communauté (38).

L’amour de Dieu et des hommes ne fait qu’un (53).

Le divin Rédempteur et son Esprit d’amour sont présents dans la communauté pour la créer et la soutenir (23).

La réponse d’amour au Seigneur qui «nous a aimés le premier» est à la base de la profession religieuse (56).

L’amour du Christ pour l’Eglise est signifié et contenu dans le vœu de chasteté (57; 58; 59).

L’amour fraternel est la sauvegarde de la chasteté (60).

(Voir Charité et Amitié).

Anciens – Malades

Les anciens sont aussi missionnaires (55).

Ils doivent recevoir une attention et soins particuliers (034).

Ils accepteront avec une foi généreuse leur propre condition et seront des sources de bonnes inspirations pour les jeunes (034).

Apostolat

Est synonyme d’évangélisation, de mission, d’activité apostolique, pastorale, etc., (1-20; 09-025; 059).

L’Esprit Saint distribue des dons et des charismes pour l’apostolat (049).

L’activité missionnaire de toute la congrégation (143).

L’activité missionnaire des frères coadjuteurs (084a).

L’apostolat des moniales rédemptoristines (08).

L’apostolat de nos oblats (02; 085).

L’apostolat parmi les infidèles (011).

L’apostolat œcuménique (013).

L’apostolat des moyens de communications sociales (022).

L’apostolat des vocations (79; 051l; cf. 25; 79; 014c; 057; 0211).

(Voir les formes d’apostolat).

Apostolique

La vie apostolique des rédemptoristes comprend la vie de consécration spéciale à Dieu et d’activité missionnaire (1).

Ils suivent l’exemple du Christ dans la vie apostolique (1), participant et annonçant son mystère (20).

Ils font participer les fidèles à leur zèle apostolique (3).

Ils forment une communauté apostolique (2; 091; 093).

La forme de vie apostolique de vie en commun favorise le zèle pastoral (21).

La structure de la communauté doit être adaptée aux exigences du ministère apostolique (96).

L’eucharistie est source et sommet de la vie apostolique (29).

Au moyen du chapitre, les membres exercent leur droit en faveur de la vie apostolique (98), l’affermissent (107), l’examinent (0116).

Le Chapitre (vice-)provincial juge les priorités apostoliques (17) et le renouvellement des méthodes apostoliques (17; 123; 0140).

Le secrétariat de la vie apostolique (025; 0114).

(Voir Vie apostolique).

Apôtres

Les saints Apôtres sont les patrons de la congrégation (05).

Les rédemptoristes continuent l’apostolat des Apôtres (Ph).

Les rédemptoristes vivent en communauté à l’imitation des Apôtres (22).

Ils persévèreront dans l’enseignement des Apôtres (26), dans la prière avec Marie (26; 56).

Ils sont des apôtres de la conversion (11).

Appel (voir Vocation)

Approbation

Approbation pontificale des Constitutions et des règles par Benoît XIV, le 25-2-1749, (Ph).

Approbation des Constitutions renouvelées selon Vatican II par La Congrégation des Religieux et des Instituts de vie consacrée, le 2-2-1982.

Par les conseils en général (0100); par conseil provincial extraordinaire (090, 0153b); par le conseil général (17; 090; 0126b; 0142); par le gouvernement général (067; 081; 083b; 0175; 0186; 0191a; 0192; 0193a); par l’Ordinaire (040); par le conseil (vice-) provincial (137b; 0186); par le gouvernement (vice-)provincial (0195); par le secrétariat des finances (0173; 074); des Constitutions (Ph); des rapports (0113).

Approbation pour les confessions (040).

Aptitudes

La proclamation et le témoignage de la Parole selon les aptitudes personnelles (10).

Respect des personnes et leurs capacités et qualités pour offrir à chacun la possibilité de choix personnels (36).

Chacun selon ses propres aptitudes doit assumer cette part du travail et des charges qui dérivent de la vocation missionnaire (39).

Le Chapitre (vice-)provincial cherche des activités provinciales dont sont capables les confrères (084a).

Archiviste

Archiviste de la Curie générale (0134; 0138).

Archiviste de la Curie provincial (0171).

Art

Publications d’œuvres d’art (022).

Ascétisme

Nous conformer aux normes ascétiques qui ont fait leur preuve (60).

Associé

S’associer des oblats (02).

Athéisme

Doit faire l’objet d’une étude sérieuse de notre part (012).

Audio-visuels

Moyens audio-visuels (022).

Autorité

Les supérieurs exercent l’autorité en esprit de service pour les confrères (72) et protègent leurs droits (094).

Dans les décisions finales, le supérieur doit choisir et décider ce qu’il faut faire (73, 2°).

Les Chapitres et les supérieurs détiennent l’autorité dominative et la juridiction ecclésiale au fors interne et externe (100).

Ils font usage de cette autorité en esprit de collégialité (100).

Ils doivent rechercher et aider celui qui se soustrait à leur autorité (0212).

Les Conseillers généraux rendent efficace l’autorité du Supérieur général (118).

(Cf. 15; 86, 2°b; 115; 121; 134; 026; 094a; 098; 0100; 0102; 0112; 0169b; 0172; 0183; 0186; 0190).

B

Baptême

Nous annonçons le message du salut pour que les hommes vivent vraiment de leur baptême (11).

Notre profession prend racine dans la consécration baptismale (47).

Ils apprendront à suivre les exigences déjà radicalement contenues dans leur baptême (78).

Béatitudes

Les nôtres feront leurs l’esprit et la pratique des béatitudes (056).

Benoît XV (Ph; Décret, page 73)

Bien commun

L’union des volontés dans le Christ promeut le bien commun (38).

Les supérieurs promeuvent l’union des forces pour le bien de l’Institut et de l’Eglise (72).

A chacun est donné la manifestation de l’esprit pour le bien commun (92).

Il revient aux supérieurs de juger de l’authenticité des dons pour le bien commun (049).

Le bien commun peut demander qu’un supérieur majeur assume les fonctions des supérieurs et officiers subalternes (0100).

Bienfaiteurs

Les premiers bienfaiteurs de l’Institut sont les parents des confrères; ils méritent d’être entourés et aimés (035).

Biens temporels

1. Usage

La vie communautaire exige que les biens temporels soient mis en commun, au service de l’Evangile (22).

C’est pourquoi les membres possèderont en commun tous les biens (62; 44).

Ils les emploieront à des fins licites (144a; 011a; 0198).

Tout ce que nous acquérons par notre activité ou qui nous est donné à l’intention de la congrégation appartient à la congrégation et doit être intégré aux biens de la communauté (62).

Les Statuts (vice-)provinciaux donneront des normes concrètes sur l’usage des biens temporels (046, 2°a).

2. Administration des biens temporels

Les biens temporels doivent être administrés par l’économe sous la dépendance des supérieurs et de son Conseil (0190).

La faculté du Chapitre général sur l’administration des biens (0116a); du Conseil général (0191b); du Chapitre (vice-)provincial (0192).

Le gouvernement (vice-)provincial peut demander l’état réel des biens des communautés (0208).

Les registres et les factures de l’administration des biens temporels (0204-0206).

L’administration des biens paroissiaux n’appartenant pas à la congrégation est soumise à la vigilance des supérieurs (0207; 0203).

3. Disposition des biens temporels

Le droit de disposer des biens temporels appartient aux supérieurs, aux conseils et aux chapitres (144c).

Le Conseil général dispose des biens des provinces supprimées (97, 2°).

Les vice-provinces qui ne se suffisent pas à elles-mêmes ont droit de recevoir de l’aide de biens matériels de la province (132): une convention en déterminera la manière (0175).

Pour nourrir l’esprit de pauvreté, il est permis aux membres de renoncer aux biens patrimoniaux (7).

Budget

L’économe établit périodiquement les budgets (0113; 0173).

Le Gouvernement général examine les budgets (0191a).

Les supérieurs examinent les budgets (0195; 0197).

But (voir Fin)

C

Candidats

Ce sont ceux qui poussés par l’Esprit Saint (80), se sentent appelés par Dieu à suivre le Christ par la profession religieuse (86), dans la communauté rédemptoriste (79), comme prêtres (87; 01), comme diacres permanents (01; 081b), comme frères coadjuteurs (89, 01).

L’efficacité de la congrégation dépend du nombre et de la qualité des candidats (79), dont on doit s’assurer de leur aptitude (051).

(Voir 78; 81; 036; 054; 056; 057; 058; 062; 063; 077; 078).

Capacités (voir Aptitudes)

Catéchisme (voir Enseignement catéchétique)

Chancelier

Général (0134); provincial (0170).

Chapitre

1. En général

Le Chapitre est l’institution première dans la congrégation et dans la (vice-)province (98; 014).

Il est une personne morale collégiale, représentant tous les membres (104; 122).

Se réunit périodiquement (98), pour le bien de la congrégation, de son gouvernement et de son renouveau (98; 104).

Il a l’autorité dominative et de juridiction (100).

2. Chapitre général

Le Chapitre général revigore la vie apostolique de l’institut, il raffermit les équipes internes, il adapte son organisation aux nécessités de l’Eglise et des besoins des temps (11; 104; 107).

Il examine et juge l’état de la congrégation sous ses divers aspects (108; 0116).

Il élit les membres du Gouvernement général (110).

Il modifie les Constitutions (109, 3°).

Il corrige, rédige, abroge, interprète les Statuts, confirme et révoque les décisions du Gouvernement général, concède les dispenses (109, 2°; 102; 119).

Il est convoqué par le Supérieur général tous les six ans (104; 105), sauf en cas de nécessité (0119).

Il se compose de membres d’office et d’élus (106; 0117).

Tous les confrères peuvent envoyer au Chapitre général des observations et des propositions (0150).

Convocation du Chapitre général extraordinaire (104; 0118).

3. Chapitre (vice-)provincial

Préparation

Est préparé par une Commission préparatoire avec la collaboration des secrétariats et de tous les confrères (0149; 0150).

Le Chapitre ordinaire (0146) et extraordinaire (0152b) est convoquée par le supérieur (vice-)provincial qui le communique à tous les confrères, au gouvernement général et dans le cas du chapitre vice-provincial au gouvernement provincial (0147).

Ses membres doivent être élus le plus tôt possible (0148).

Il est composé de membres d’office et élus (0144).

Pour le remplacement ou le suppléant on suit les normes du Dc (0145).

Conditions

Le Chapitre lui-même détermine la périodicité, mais il doit être convoqué au moins une fois durant le triennat (0157).

Il est invalide s’il manque plus du tiers des capitulaires (0152d).

Le président du Chapitre est le supérieur (vice-)provincial (0151).

Si le supérieur général est présent, il commence les sessions plénières, termine la dernière et a le droit de vote (0151).

La marche du chapitre est réglée par le Dc et par le droit particulier de la (vice)province (0151).

Celui qui peut convoquer une session extraordinaire du chapitre (0152b, c).

Compétence

La fonction du chapitre (vice-)provincial est de rénover et d’adapter continuellement la vie apostolique et le gouvernement de la (vice-)province (123).

Tous peuvent envoyer des observations et des propositions (0150).

Il peut faire, modifier, interpréter et abroger des Statuts (vice-)provinciaux (0140a), avec les deux tiers des votes (0141) et l’approbation du Conseil général (0142).

Il peut prendre des décisions par des décrets (0140a), confirmer ou abroger des décrets du supérieur et du conseil (vice-)provincial (0140f).

Il examine l’état de la (vice-)province (0140b).

Il juge des priorités apostoliques (17).

Il donne des normes pour déterminer, dans le cas de la (vice-)province, quels sont les hommes qui ont le plus besoin de secours spirituels (09a).

Il étudie comment employer les moyens de communications sociales (022).

Il promeut la vie apostolique (0140c).

Il fixe les normes pour l’érection et la suppression des maisons (0140d).

Il choisit les temps et les moyens pour promouvoir le renouvellement des membres (084b).

Il soigne la formation permanente des frères (084a).

Il détermine les conditions pour le diaconat permanent (081b).

Pour compétences en matière économique voir les numéros (0140e; 0192; 144c; 0193; 0194).

Pour les autres compétences, (voir 129; 0154).

Charisme

Le Saint Esprit donne des dons et des charismes pour l’apostolat (23; 049).

Il appartient aux supérieurs de juger de leur authenticité et de leur bon usage (049).

Les charismes les plus grands sont ordinairement ordonnés à la charité (049).

Le charisme de conseiller spirituel, si éclatant chez saint Alphonse, est d’une grande importance (024).

Les Statuts (vices-)provinciaux, tenant compte du charisme missionnaire de la congrégation dans l’Eglise, donnent des normes sur le devoir de favoriser la justice et la promotion humaine (021).

Autres références sur le charisme de la congrégation, (voir 16; 18; 96, etc.)

Charité (voir Amitié, Amour)

1. Dans la vie communautaire

La vie communautaire doit être réglée selon les exigences de la charité fraternelle (22; 38).

A la révision de vie, on examine surtout la charité fraternelle (038).

La charité fraternelle doit embrasser aussi les confrères et les bienfaiteurs défunts (036).

Par la profession religieuse les confrères consacrent leur vie à la charité apostolique (46), s’obligent à conduire une vie pleine de charité fraternelle (Fp), selon la mission du Christ qui est toute charité pastorale (48), et le principe unificateur de toute la vie (52; 54) et de l’union à Dieu (53).

Les candidats doivent être formés à la charité fraternelle, comme la vertu propre d’une communauté apostolique (057).

La charité fraternelle aide la chasteté (60).

Les laïcs qui travaillent pour nous seront traités avec charité et justice (0199).

2. Dans l’apostolat

Les rédemptoristes sont des hommes de charité fervente (20)

Ils offrent le témoignage de charité dans la prière et le service (9).

Le but de l’action missionnaire est de susciter et de former des communautés qui puissent exercer la vie de la charité (12).

Le travail principal de la charité missionnaire est l’évangélisation des infidèles (011).

3. Dans le gouvernement

Les supérieurs exercent leur autorité en montrant aux confrères la charité avec laquelle Dieu les aime (72).

Ils corrigeront en toute charité (094).

Les conseillers observeront le secret quand le demande la charité (0111).

(Voir 10; 16; 21; 65; 81; 142; 148; 031; 049).

Chasteté – Célibat

La chasteté comporte l’engagement à un célibat parfaitement chaste, elle signifie et contient le mystère de l’amour du Christ (57).

Les rédemptoristes choisissent la chasteté pour le règne des cieux (58; 57).

Pour comprendre et vivre le mystère de la chasteté, ils la demanderont avec toute l’Eglise (59), se confiant à l’aide du Seigneur et de N. D. du Perpétuel Secours (042).

L’usage des moyens et des secours spirituels et naturels (59; 60).

Le vrai amour fraternel dans la vie communautaire sauvegarde la chasteté (60).

Les candidats, ayant atteint une certaine maturité et fermeté, se consacreront par le vœu de chasteté (85; 073).

La profession de la chasteté est une réponse à l’amour de Dieu (56).

(Voir Fp).

Christ

1. Dans la mission de la congrégation

La fin de l’Institut est «suivre l’exemple de notre Sauveur Jésus Christ en prêchant aux pauvres la parole divine» (1; 50; 74; 01).

Tous les rédemptoristes sont des collaborateurs, compagnons et des ministres de Jésus Christ, dans la grande œuvre de la rédemption (2; 6).

Suivant l’exemple du Christ (20), aussi dans sa vie cachée, ils l’annoncent explicitement (8), donnent le témoignage de charité (9).

Ils annoncent avec confiance et constance le mystère du Christ (10) et son règne (12).

2. Dans la vie de la communauté

Les rédemptoristes se réunissent au nom du Christ (34).

Appelés à continuer sa présence et sa mission, ils en font le centre de leur vie (23).

Choisissent ce qui est requis par le bien commun en union avec la volonté du Christ (38).

Dociles à l’action du Saint Esprit, ils ne cessent jamais de travailler pour se conformer au Christ et de revêtir l’homme nouveau fait à l’image du Christ (25; 41).

Ils prient sans cesse selon l’avertissement du Christ (26).

Ils le rencontrent surtout dans les principaux sacrements du salut (27), dans la Parole de Dieu (28), dans la liturgie et surtout dans l’eucharistie, où est présent tout le mystère du Christ (29), dans le colloque avec le Christ après la communion et dans le culte et dans la visite au Très Saint Sacrement (028), dans l’oraison mentale et dans la récitation du rosaire, où ils contemplent les mystères du Christ, (31; 32; 81).

Les malades, les anciens, les affligés, savent suivre l’invitation du Christ, en embrassant dans la foi généreuse leur condition (034).

Les rédemptoristes suivent avec joie le Sauveur Jésus sur les chemins mêmes du Christ: virginité, pauvreté et obéissance (50).

Ils cherchent d’arriver au don total de soi-même pour répondre au Christ (56) et participer à sa mission unifiant leur vie à la charité pastorale (47; 52).

La chasteté signifie et contient le mystère de l’amour du Christ pour l’Eglise (57), pour cela ils choisissent le célibat pour se consacrer à Dieu et à la mission du Christ (58).

Comme missionnaires ils embrassent la pauvreté du Christ (61).

A l’imitation du Christ qui s’est tout donné, ils mettent tout en commun leurs biens (044).

Ils seront ainsi les signes de la vie fraternelle des disciples du Christ (62).

A l’exemple du Christ, les membres consacrent à Dieu leur volonté propre (71).

L’obéissance évangélique tend à la vraie promotion de la personne consacrée au Christ et rend témoignage devant le monde de la liberté des fils de Dieu et de leur unité dans le Christ (75).

Le devoir du supérieur est de servir la communauté pour qu’elle se forme et se développe dans le Christ (139).

3. Dans la formation.

L’Esprit du Christ suscite des missionnaires à l’Eglise: son appel vient ordinairement à travers les relations et les contacts humains (80).

Les candidats doivent découvrir graduellement les exigences de la suite du Christ (78; 86, 2°; 053).

Ils désirent l’union fraternelle pour hâter l’avènement du Règne de Dieu dans le Christ qui veut réunir tous les hommes (81).

Ils sont imitateurs du Christ comme l’apôtre Paul (81).

On enseigne aux candidats à rechercher ardemment le Christ Rédempteur et à s’unir à Lui (056).

Chroniqueur (0138)

Clôture

Les normes de la clôture pour régler l’accès des étrangers dans la maison (45, 3°).

Collège – Collégial

Le collège est l’ensemble des conseillers avec le supérieur qui en est président et membre (086b).

Les supérieurs doivent exercer le pouvoir dans un esprit collégial, ensemble avec leurs conseillers (100).

Dans notre congrégation sont personnes morales collégiales les chapitres (vice-) provinciaux, (122; 133; 0153; 0154).

Parfois le conseil et l’assemblée communautaire agissent comme collège (101; 0123; 0182).

Le Ds et les Statuts (vice-)provinciaux établissent les cas et les modalités (0124; 0162; 0182).

Quand le conseil agit sous forme collégiale, s’il y a parité de votes, on répète le vote (0109a).

Collège majeur de Sant’Alfonso

Se trouve à Rome et a une grande importance pour le renouveau de toute la congrégation; est confié au soin spécial du Supérieur général (083a).

Le Directeur du Collège Majeur, à la fin de chaque année scolastique, enverra un rapport sur les étudiants aux (vice-)provinciaux respectifs (083c).

Chaque année on donnera aux étudiants un bref cours sur l’histoire et la vie de congrégation (083d).

Commission

On constituera le plus tôt possible une commission préparatoire selon le mode prévu par les statuts (vice-)provinciaux (0149).

Sa compétence (0150).

Communauté – Vie communautaire

La loi essentielle des rédemptoristes est de vivre et de travailler en communion fraternelle et apostolique (2; 22; 62; 026; 027).

1. La communauté en général

Vivre en communauté et travailler en communion dans la charité, mettre tout en commun, au service de l’Evangile (21; 22; 60; 139; 044).

Cette communauté n’est pas simplement cohabitation matérielle; elle est, en même temps, communion d’esprit et d’amour fraternel (21; 030; 126; 139).

La communauté doit être une vraie fraternité (36).

Les membres doivent avoir le même esprit qui animait la communauté apostolique (62).

Les communautés sont la congrégation, les (vices-)provinces, les communautés locales et personnelles (22; 026).

Ceux qui vivent exceptionnellement seuls doivent être inscrits à une communauté (026; 027; 092; 093).

2. Fondement spirituel de la communauté

Au centre de la communauté il y a la personne du Christ, spécialement dans l’eucharistie, sa présence de son esprit d’amour qui la vivifie et la soutient (23; 73; 139; 028a).

La communauté vit une relation intime avec le Père, le Fils et l’Esprit Saint dans la foi, la Parole et la prière (26; 30; 028).

L’amitié évangélique des confrères, unis au nom du Christ, est l’âme de la communauté apostolique (34).

La communauté aide tous à s’enrichir dans l’esprit interne et dans l’œuvre de l’évangélisation qui leur est confiée (2; 22; 54; 62; 139; 051), et à vivre la richesse de leur propre vocation (37).

Plus intime sera le lien qui nous unit au Christ, plus étroit sera le lien entre nous (23).

La prière communautaire exprime l’unité des confrères (30).

3. Fondement humain de la communauté

Le fondement humain de la communauté est un grand respect pour les personnes, leurs capacités et leurs qualités, la promotion de leurs valeurs et l’égalité des droits et des devoirs (34-38; 44).

La structure de la communauté sera organisée de façon à soutenir et développer l’esprit fraternel (030).

4. Divers aspects de la communauté

La communauté est ouverte au monde (43).

Elle est insérée dans la communauté ecclésiale et dans les groupes humains où elle travaille (43; 04).

Elle se consacre au service de l’Eglise et à l’annonce du message du salut (2-22; 60; 139).

Elle renouvelle sa vie intérieure dans une conversion continuelle (40-42; 038-040), dans la vie communautaire elle-même (041; 048) et dans ses activités apostoliques (136; 041; 0179; 0180).

5. Organisation et gouvernement de la communauté

Les communautés sont des maisons ou des résidences; elles peuvent être locales et personnelles (091).

A la tête de chaque communauté il y aura un supérieur avec son conseil local et les autres officiels (139-140; 0181-0184).

Le supérieur réunit périodiquement sa communauté pour l’étude et la révision de vie (136; 0179).

La communauté doit se donner des règles précises de vie commune (44), que chacun doit observer loyalement (041), selon les nécessités de l’évangélisation et les exigences de la charité fraternelle (22), et adaptées au travail missionnaire (45, 1°).

Chaque communauté se donnera un règlement pratique qui maintient et stimule la vie communautaire (44), qui regarde la prière (26-33; 028), les exercices de pénitence (42; 039), la révision de vie (037-038; 042, 2°c; 136), les assemblées communautaires (0179-0180; 025a; 90) et au travail que chacun doit faire selon les directives du supérieur et ses propres aptitudes (39).

6. Les relations de la communauté avec les autres communautés

Les membres considèreront la communauté religieuse comme fondamentale (43), mais ils sont aussi insérés dans les communautés ecclésiales (93; 04) et humaines (43; 116).

7. Absence de la communauté (026; 027; 092; 0211).

Communication

La congrégation fera un grand usage des moyens de communications sociales au service de l’apostolat (022).

Le supérieur (vice-)provincial peut déléguer et subdéléguer ses facultés autant qu’elles sont communicables (0157).

La communication des biens entre les communautés et les (vices-)provinces (0198) et avec les pauvres (044).

Communion eucharistique

Colloque avec le Seigneur après avoir reçu l’Eucharistie (028a).

Notre vie de communauté se nourrira spécialement de l’eucharistie (27).

(Voir Eucharistie).

Communion fraternelle

La congrégation unit ses membres dans la charité fraternelle (01).

Les membres s’efforcent d’intensifier leur union au Christ. Plus intime sera le lien qui nous unit au Christ, plus étroit sera le lien entre nous (23).

Le droit et le devoir d’employer leurs dons et charismes avec la charité fraternelle (049).

L’obéissance évangélique témoigne devant le monde de leur union au Christ (75).

La structure administrative de la communauté sera toujours au service de l’esprit de la charité fraternelle (030).

Tous les membres, ceux qui vivent dans la communauté et ceux qui vivent exceptionnellement seuls, doivent se sentir unis dans la charité fraternelle avec la (vice-) province (026; 027; 093).

Le membre qui se coupe de la communion avec l’Institut sera recherché et aidé à persévérer dans sa vocation (0212).

La province poursuit la fin de l’institut en communion avec les autres unités de la congrégation (93; 121).

Concélébration eucharistique

On recommande vivement la concélébration ou la célébration communautaire (028a).

Confession

Tout confesseur approuvé par un ordinaire a la juridiction pour les confrères qui veulent se confesser (040).

Les confrères s’approcheront souvent du sacrement de la confession sacramentelle (41).

Les missionnaires conduiront les convertis à participer pleinement à la rédemption qui agit dans la liturgie, spécialement dans le sacrement de la réconciliation (12).

Congrégation

1. Histoire

Fondée par saint Alphonse en 1732 à Scala, sous le titre du Saint-Sauveur, appelée en 1949 du Très-Saint-Rédempteur, fut approuvée par Benoît XIV le 25 février 1749. A sa diffusion au-delà des Alpes et des mers contribuèrent d’une façon spéciale saint Clément Hofbauer, le Vénérable Joseph A. Passerat et saint Jean N. Neumann. Aujourd’hui elle est diffusée dans tous les pays du monde (Ph).

2. Constitution

La congrégation est un institut religieux, missionnaire, clérical, de divers rites, de droit pontifical et exempt (1; 18; 04; 059).

Elle a pour but de «suivre l’exemple de notre Sauveur Jésus Christ à prêcher aux pauvres la parole divine (1; 3; 74), et participe ainsi à la mission de l’Eglise (1).

Cette préférence accordée aux urgences pastorales ou pour l’évangélisation proprement dite, avec cette option en faveur des pauvres, sont notre raison d’être dans l’Eglise (5).

La congrégation réunit des prêtres, des diacres et des laïcs (2; 01), qui vivent en commun, forment un seul corps missionnaire, dans lequel ils s’inscrivent par la profession religieuse (2; 46).

Elle peut s’associer comme oblats des clercs et des laïcs (02; 085).

Elle a ses patrons (05), son sceau et sa devise (06) et son habit (45, 4°; 07).

3. La mission apostolique

Elle remplit son mandat par des initiatives courageuses et un engagement sérieux (13; 14).

Pour cela les membres devront être libres et prêts, tant pour les catégories qu’ils doivent évangéliser que pour les moyens qu’ils doivent prendre (15).

Elle s’engage à servir l’Eglise (18).

Elle est, d’une manière spéciale, envoyée à ceux qui n’ont pas pu avoir de l’Eglise les moyens suffisants de salut (3; 010), à ceux qui n’ont pas reçu et ni entendu le message du salut (3; 011; 012), à ceux qui sont victimes  de la division de l’Eglise (3; 013), et aux fidèles appelés à une conversion permanente (014).

4. Développement

La congrégation se forme et se développe sans arrêt, suivant les exigences de la société à laquelle elle annonce l’évangile (82).

Sa fin apostolique soutient et inspire tout le processus de la formation de ses membres (77).

C’est le nombre et la qualité des candidats qui permettra à la congrégation de poursuivre avec vitalité sa mission apostolique (79).

Les candidats doivent apprendre l’histoire et la vie de la congrégation (86).

5. Régime

La congrégation est régie par le droit commun de l’Eglise et son droit particulier (03).

Les principes généraux formulés dans les constitutions doivent inspirer tout le régime de la congrégation (091).

Chaque membre et chaque communauté doit prendre une part active et responsable au gouvernement de la congrégation (92).

6. Structure et institutions

La congrégation a ses structures et ses institutions propres (97-99).

Elle doit les adapter continuellement (96).

Elle se compose de (vice-)provinces, de régions et de missions (97).

Les organes suprêmes sont les chapitres (98).

A la tête de la congrégation, des (vice-)provinces et des communautés, il y a un supérieur avec son conseil (99).

Les matières à traiter avec le Saint-Siège passeront par le Procurateur général (0129).

7. Biens de la congrégation, (voir Biens temporels).

Conscience

Ils feront chaque jour l’examen de conscience (41, 2°).

Consécration

La Sainte Vierge se consacra totalement à la personne et à l’œuvre de son Fils (32).

Par la consécration les membres consacrent leur vie individuelle et communautaire à  l’annonce de l’Evangile et à la pratique de la charité apostolique (46)

Consacrés au mystère de l’amour du Christ, ils choisissent le célibat pour le royaume du ciel (58).

Par l’obéissance ils consacrent à Dieu leur volonté (71).

Pour se rappeler l’importance de la profession religieuse par laquelle ils se sont consacrés à Dieu, ils la renouvelleront plusieurs fois au cours de l’année (080).

(Voir aussi: 47 et 48. Cf. Baptême).

Conseil

Dans les constitutions et les statuts ce terme peut signifier:

a) le groupe de conseillers du supérieur

b) la réunion des conseillers et du supérieur

c) employé seul, il désigne le collège des conseillers, dont le supérieur est à la fois président et membre (086a), en tant qu’il est un organe de conseil avec voix délibérative et consultative (086a).

1. En général

La congrégation, les (vice-)provinces et les communautés sont régies par leurs supérieurs respectifs avec leur conseil (99).

Le supérieur général et le supérieur (vice-)provincial sont présidents de leur conseil respectif (114b; 125; 133).

Les supérieurs (vice-)provinciaux doivent constituer un conseil extraordinaire pour traiter les affaires les plus importantes (0158a).

Les statuts (vice-)provinciaux préciseront les questions qui ressortissent au conseil, celles qui ressortissent à l’assemblée de communauté et les cas dans lesquels le conseil ou l’assemblée agit collégialement (0182).

Pour la manière de procéder du conseil général et (vice-)provincial voir (0126) et (0159).

2. Le conseil comme réunion des conseillers

Le supérieur doit convoquer les conseillers pour qu’ils manifestent leur opinion (0108).

Dans certains cas déterminés, le conseil doit décider collégialement (101).

Les conseillers peuvent exiger du supérieur les réunions en temps voulu (0106) et ils doivent y aller bien préparés (0107).

3a. Le conseil général comme collège

Il juge et approuve les priorités apostoliques, si elles s’accordent oui ou non avec le caractère missionnaire de la congrégation (17).

Il approuve les statuts (vice-)provinciaux et les décrets concernant les constitutions et les statuts (0141).

Il décide de reporter le chapitre général (0119).

Accepte la renonciation du supérieur général et du vicaire (116b; 123).

Elit le nouveau vicaire général ou le pro-vicaire (0123a, b).

Elabore le Directoire du gouvernement général (0125).

Approuve la liste des conseillers généraux substituts (0126).

Indique les cas de grande importance pour lesquels doivent être présents le supérieur général ou son vicaire avec au moins trois conseillers (0126c).

Concède les dispenses à toute la congrégation (102a).

Interprète authentiquement les statuts et les prescriptions des  Directoires et les décisions du chapitre général, suspend les décrets et en émane de nouveaux (119, 1°. 2°. 3°).

Elit les officiers majeurs de la curie et établit les organismes nécessaires (120).

Elit un vérificateur de l’économat général (0133).

Erige les (vice-)provinces, les regroupe et les modifie, les supprime, dispose des biens de celles qui sont supprimées (97; 121; 130, 089).

Fixe les contributions à verser au gouvernement général (091b).

3b. Le conseil (vice-)provincial comme collège

Le conseil extraordinaire peut convoquer une session extraordinaire du chapitre (vice-) provincial (0152b).

Il examine les statuts (vice-) provinciaux et exprime son jugement au gouvernement général (0142)

Il interprète authentiquement les décrets ou suspend toute décision du chapitre et peut en émettre de nouveaux (0161).

Il donne son consentement pour l’établissement d’une communauté d’une autre province sur son propre territoire (0186).

Il approuve le supérieur (vice-) provincial et confirme son vicaire (0153a, b).

Il accepte leur renonciation (0154).

Il fixe les lignes directrices des instituts de formation (016).

Le conseil ordinaire nomme les officiers de la province et crée les organismes qu’il croit utiles, comme les secrétariats (129).

Il établit les normes qui règlent le noviciat des clercs (081a).

Il peut permettre que le supérieur accepte des biens sous condition de charges (0200).

3c .Le conseil local comme collège

Les statuts (vice-)provinciaux préciseront quelles questions doivent être traitées par le conseil local, par l’assemblée communautaire et quand l’une et l’autre doivent agir collégialement (0182).

4. Le conseil comme organisme consultatif

En général

Avec un vote délibératif pour donner un précepte formel d’obéissance (73, 3°).

Pour assumer les fonctions de supérieurs et d’officiers subalternes (0100).

Le conseil général

Avec un vote délibératif, convoquer le chapitre général extraordinaire (0118); dispenser des constitutions et des statuts une province entière (102d); désigner la maison du noviciat (062a).

Avec un votre consultatif pour concéder d’indult de vivre en dehors de la communauté (0211).

Le conseil (vice-) provincial

Consentir la fondation d’une maison dans le territoire d’une autre province (0186).

Donner des normes relatives aux études permises durant le noviciat (066).

Si on lui demande son accord pour que le (vice-)provincial dépose le supérieur d’une communauté.

Pour convoquer une session extraordinaire du chapitre (vice-)provincial (0152b).

Pour certains problèmes économiques (0174; 0195).

Pour admettre au noviciat et à la profession (062c).

Pour déterminer le temps et la durée des vœux temporaires (074).

Pour permettre le passage d’une catégorie à une autre.

Dans la vice-province pour concéder une dispense (102c).

Le conseil local

Pour que le supérieur puisse accepter des biens sous condition à charges (0200).

Conseiller spirituel

Le charisme de conseiller spirituel, si illustre chez saint Alphonse, prend une grande importance aussi de nos jours (024).

Conseillers

1. En sens général

Les conseillers représentent la participation de la base au gouvernement; c’est pourquoi les supérieurs exerceront leur autorité avec eux (100; 0108).

Ils ont voix consultative ou délibérative ou collégiale, selon les cas (101).

Ils peuvent exiger du supérieur que les réunions se tiennent en temps voulu (0106).

Ils sont tenus au secret (0111).

Pour le droit de préséance (voir 0210).

2. En particulier

a) Conseillers généraux

Ils constituent avec le Supérieur général le gouvernement de toute la congrégation (112; 086).

Elus par le Chapitre général, ils sont au moins six et restent en fonction pour six ans (110a; 118).

Pour leur élection, suffit la majorité absolue (110b).

Pour le choix des conseillers, on veillera à la représentation régionale de toute la congrégation (0124).

Ils sont membres du Chapitre général (106).

Ils doivent promouvoir le bien de toute la congrégation (118; 0124).

Leurs compétences sont énumérées dans les Constitutions et Statuts et dans le Directoire du Gouvernement général (0125).

b) Conseillers (vices-)provinciaux

Ils constituent avec le supérieur (vice-)provincial le gouvernement de la (vice-)province (124; 0158a).

Ils sont élus pour trois ans (128).

Le mode de leur élection est déterminé par les Statuts (vice-)provinciaux (0158b).

Les conseillers ordinaires sont membres d’office du chapitre (vice-)provincial (0144a).

Leurs compétences sont établies par les constitutions, les statuts (0159-0161), par le Directoire des supérieurs et les statuts (vice-)provinciaux(0162).

Le chapitre (vice-)provincial doit préciser les cas où il faut connaître l’opinion des conseillers pour décider (0160).

c) Conseillers locaux

Chaque supérieur aura ses propres conseillers. Leur nombre, le mode de désignation et de substitution sont déterminés par les statuts (vice-)provinciaux(0181).

Leurs compétences sont déterminées par le Droit commun, dans les constitutions et les statuts généraux et (vice-)provinciaux (102b; 0182; 0190; 0193; 0197).

Conseils évangéliques (voir Vœux religieux)

Consentement – Accord – Convention

- de la communauté (045).

- des conseillers (73, 3°; 010a; 0211).

- de l’autorité ecclésiastique (0186).

- du conseil général (17; 102d; 0162a; 073; 011a).

- du gouvernement général (70; 062; 0118a).

- du conseil local (0200).

- des provinciaux (0119).

- du modérateur suprême (70).

- du gouvernement (vice-)provincial (0157).

- du conseil (vice-)provincial extraordinaire (066; 099; 0152b, 1°).

- du conseil (vice-)provincial ordinaire (86, 2°c; 102c-d; 062; 065; 074; 0157; 0162; 0186; 0200).

- du supérieur (vice-)provincial (069).

Constitutions

Les Constitutions approuvées par le Saint-Siège constituent notre droit particulier (03).

Le chapitre général peut changer les constitutions avec une majorité des deux tiers des votes, mais le changement doit être confirmé par le Saint-Siège (109b, 3°).

Le chapitre général et les supérieurs peuvent dispenser des constitutions en matière disciplinaire (102 ; 109b, 1°, 2°).

Tous les membres doivent observer les constitutions (74).

Ils s’examineront sur elles dans la révision de vie (038).

Les décrets sur la pauvreté ont valeur de constitution (68; 043).

Contrat (voir Convention)

Contributions

Les contributions à verser au gouvernement général sont fixées par le conseil général (0191b, 1°).

Des taxes et des contributions peuvent être imposées aux communautés par le conseil (vice-) provincial (0196).

Convention

Dans les pays de missions on passera une convention avec l’Ordinaire du lieu sur les droits et les devoirs réciproques (011d).

Entre la Province, la vice-province et la région on devra faire une convention sur les droits et les devoirs réciproques (090; 0175).

Dans le cas de donations ou autres, au sujet des obligations réciproques, on établira un contrat valable aux for civil (0200; 0201).

Conversion

Dans l’activité missionnaire de la congrégation (2; 10; 11; 12; 014b; 017).

La conversion du cœur doit caractériser toute la vie des membres (41, 1°).

Chaque jour on fera l’examen de conscience et fréquemment la confession (41, 2°).

La conversion continuelle rend plus disponible pour le service des autres (54).

Coresponsabilité

Tous les membres sont coresponsables pour remplir la mission apostolique de la congrégation (35; 73, 1°; 92).

Ils participent à la responsabilité commune par l’obéissance active et consciente (72; 048).

Ils ont la responsabilité de collaborer avec l’Eglise locale (04).

Ils stimuleront la responsabilité des laïcs pour leurs frères (020).

Ils encourageront la maturité et la responsabilité de tous (36).

Les statuts (vice-)provinciaux donnent les normes des formes nouvelles de pauvreté et de la responsabilité personnelle à développer en ce domaine (046, 2°d).

Tous ont la responsabilité dans le travail de la formation, spécialement les supérieurs (82).

On devra aider les candidats à assumer la responsabilité de leurs propres choix (81).

Les membres exercent leur responsabilité dans les chapitres (98).

Tous doivent prendre part active et responsable au gouvernement de la congrégation (92).

Les conseillers sont responsables du gouvernement de la congrégation (112) et de toute la (vice-) province (124).

Les supérieurs se sentent responsables du bien de toute la Province (139).

Correction fraternelle

On aura à cœur la charité fraternelle (032).

Elle devra être pratiquée surtout par les supérieurs (094).

Curie

- générale (120; 08; 0125; 0127; 0128b).

- (vice-)provinciale (0170 – 0174).

D

Décrets

Ils peuvent être émis par le gouvernement général et le chapitre général (109b, 2°); par le conseil général (119, 3°); par le chapitre (vice-)provincial (0140a; 137b; 047); par le conseil (vice-)provincial extraordinaire (0161; 0140f); par le gouvernement (vice-) provincial (0140f).

Le gouvernement général et le gouvernement (vice-)provincial peuvent démettre les supérieurs par des décrets (099).

Les décrets du chapitre général peuvent être suspendus par le conseil général (119, 2); ceux du chapitre (vice-)provincial par le provincial et son conseil (vice-)provincial extraordinaire (161).

Les décrets et les décisions du chapitre (vice-) provincial entrent en vigueur dès leur promulgation ou à la date indiquée (0143). Ils doivent être observés par tous (74).

Le décret de démission d’un membre doit être confirmé par le Saint-Siège et communiqué à l’intéressé (146; 147).

Les décrets de Pie X et Benoît XV règlent le vœu de pauvreté (043).

Défunts

La charité et les suffrages pour les défunts (036).

Déléguer

Le (vice-)provincial peut déléguer et sub-déléguer les facultés que lui attribue le Ds (98).

Le supérieur général peut visiter par des délégués les (vice-)provinces (114c) et assister au chapitre (vice-)provincial (0121).

Pour accepter la profession (079).

Démission ou Renvoi

Les membres peuvent être renvoyés selon les normes du droit commun (146; 147).

Le décret de démission doit être communiqué à l’intéressé le plus tôt possible, en lui donnant la faculté de recourir au Saint-Siège (147).

Celui qui se coupe de la communion obligatoire avec la congrégation, s’il ne retourne pas, sera démis selon les normes du droit (0212).

(Voir 86, 2°d; 148).

Désigner

Le terme indique une nomination soit par élection soit par une indication ou proposition.

Pour participer au chapitre général voir (106).

Les statuts (vice-)provinciaux déterminent le mode de désigner: le supérieur (vice-) provincial et son vicaire (0153); les conseillers ordinaires et extraordinaires (0158b); le supérieur local et son vicaire (140; 0178); les membres des offices de la (vice-) province (129).

(Voir aussi 124b; 128; 138; 140; 0103; 0164; 0165; 0181).

Pour désigner les responsables des instituts de formation on doit consulter le secrétariat de la formation (0167).

Détente

Les normes pour le bon ordre de la communauté porteront sur les conditions pour favoriser la détente (041b).

Tous s’efforceront de créer une atmosphère adaptée au repos et à la détente (45, 2°).

Diacres – Diaconat

Les diacres aussi font partie de la congrégation (01).

Le chapitre (vice-)provincial établit les conditions pour accéder au diaconat permanent (081b).

Dialogue

Le dialogue pour la connaissance du monde et pour le développement de l’activité missionnaire (19; 66).

Le dialogue entre les supérieurs et les confrères (73; 0155).

Le dialogue fraternel pour la vie communautaire (45, 2°)

Dispense

Qui et dans quelles conditions peut-on être dispensé, en matière de discipline, des constitutions et des statuts (102;109a, 1).

Les vœux temporaires et perpétuels sont dispensés par le Souverain pontife et le supérieur général et son conseil (145).

Le (vice-)provincial, avec la délégation du supérieur général et le consentement de son conseil, peut dispenser des vœux temporaires (Ds).

Disponibilité

La disponibilité, fruit de l’abnégation, est une des caractéristiques des rédemptoristes (15; 20).

Ceux-ci, par une consécration totale à la mission du Christ, participent à sa disponibilité totale pour le salut du monde (51).

La disponibilité est une des exigences de la charité (031).

Dons (voir Charisme)

Droit

La congrégation est régie par le droit commun de l’Eglise et le droit particulier (03).

Les supérieurs doivent protéger les droits des membres (094).

Les directives pratiques des communautés doivent tenir compte des droits des personnes (44; 54).

Les membres ont le droit et le devoir de consacrer à la prière au moins une heure par jour (30).

La promotion des droits des pauvres (3; 010).

E

Economes

1. En général

Dans chaque secteur de la congrégation il y aura des économes bien préparés (0112).

Ils n’ont aucun droit de disposer des biens (0112).

Ils prépareront périodiquement des bilans et des budgets (0113; 0173; 0174; 0191a; 0197).

Même s’ils ne font pas partie du conseil général ou (vice-) provincial, ils doivent être appelés quand il s’agit de problèmes économiques (0132; 0172; 0191b, f).

2. Econome général

Il est un officier de la Curie (120; 0127).

Il est membre d’office du chapitre général (106).

Il administre les biens de la congrégation (0130).

Pour les affaires importantes, il consultera le secrétariat des finances (0131).

Au moins une fois l’an, il doit rendre compte de sa gestion au supérieur général et à son conseil, et au chapitre général ordinaire ou extraordinaire (0130).

Le gouvernement général lui donnera des vice-économes comme assistants (0130).

3. L’économe (vice-) provincial

Il est officier de la curie et est désigné selon les statuts (vice-)provinciaux (0164; 0172).

Il administre les biens de la (vice-)province sous l’autorité du (vice-)provincial et de son conseil selon les normes du chapitre (vice-)provincial (0172).

4. L’économe local

Il y en a un dans chaque communauté (0183).

Il est désigné par le supérieur ou l’assemblée communautaire selon les normes des statuts (vice-) provinciaux (0185).

Il a la charge d’administrer les biens sous l’autorité du supérieur local et de son conseil (0183).

Economie

La constitution du secrétariat de l’économie (0114; 0131).

Eglise

1. La congrégation participe à la mission de l’Eglise et est de sa nature missionnaire (1).

Avec son propre charisme (021), elle répond à sa mission dans l’Eglise (2) et à son service (18; 19).

Elle est envoyée spécialement aux plus abandonnés qui n’ont pas reçu de l’Eglise les moyens suffisants de salut (3).

Sa raison d’être dans l’Eglise est la préférence et l’option pour les pauvres (1; 3; 4; 5; 010-013).

La mission principale des rédemptoristes dans l’Eglise est la proclamation explicite de la Parole de Dieu en vue d’une conversion fondamentale (5; 10).

Dociles au magistère de l’Eglise (6), ils prendront comme critère d’évaluation de tout travail missionnaire le sens de l’Eglise (33).

Ils s’interrogeront pour savoir si les formes d’évangélisation répondent aux attentes de l’Eglise (17).

2. Puisque la congrégation est faite d’hommes pécheurs et qu’elle a besoin continuellement de purification (017a), et de conversion dans la foi (014), la congrégation étend son apostolat dans l’Eglise aux fidèles (3; 12; 010; 014), et aux infidèles (011).

Elle construit une Eglise vraiment autochtone (011c), parmi ceux qui n’acceptent pas comme Bonne Nouvelle le message de l’Eglise (012) et parmi les frères séparés de l’Eglise (3; 013).

3. Les communautés et les membres travaillent selon les programmes de l’Eglise universelle et locale (18), et même s’ils sont exempts, ils s’insèrent dans les œuvres et les structures de l’Eglise locale (18; 93; 04).

La vice-province est érigée pour servir l’Eglise où celle-ci se trouve en état de mission (131).

Les sessions d’études tiendront compte des besoins de l’Eglise locale (037).

Les normes des communautés seront adaptées aux directives de l’Eglise (45, 1°).

L’Esprit Saint rend les membres dociles au service de Dieu dans l’Eglise (73, 1°).

4. Dans l’Eglise les membres avancent dans la voie même du Christ par les vœux (50)

La chasteté signifie le mystère de l’Eglise et son amour du Christ (57-59).

Ils suivent les normes ascétiques recommandées par l’Eglise (60).

5. L’Esprit du Christ suscite des vocations dans l’Eglise (80).

Pour la promotion des vocations, les rédemptoristes collaborent avec les organismes de l’Eglise universelle, diocésaine et locale (050).

Ils se laissent pénétrés du mystère de l’Eglise et participent à toute sa vie (056).

Selon les désirs de l’Eglise, les membres s’appliqueront à l’étude des sciences divines et humaines (023).

La formation des candidats doit être pour le service de l’Eglise missionnaire (78).

Election des supérieurs et des officiers

Les capitulaires non d’offices sont élus par les membres (98, 0144).

Les membres du chapitre (vice-) provincial sont élus pour trois ans (0152a).

Le supérieur général et son vicaire, les conseillers généraux, sont élus par le chapitre général (114, 117, 118) et peuvent être réélus (110).

Le conseil général choisit les officiers majeurs: procureur, économe, secrétaire, postulateur général (120) et le substitut du vicaire général si celui-ci cesse son office (0123a).

L’élu a l’obligation d’accepter (Ds).

Ce que notre droit prescrit en matière d’élection vaut aussi pour les autres désignations (0165).

Enseignement catéchétique

L’enseignement du catéchisme rend la foi éclairée, vivante, consciente et dynamique; c’est pourquoi les membres doivent le promouvoir (019).

Espérance

Les Rédemptoristes sont apôtres de l’espérance (20).

Ils doivent témoigner de l’espérance qui est en eux(10).

Ils doivent être pour le monde témoins vivants de l’espérance (43).

En solidarité avec les pauvres ils deviennent pour eux signes d’espérance (65).

Imitateurs de saint Paul, ils s’enracineront dans une espérance inépuisable (81).

Les supérieurs réuniront les confrères pour les affermir dans l’espérance de leur vocation (037).

Esprit de la congrégation et des fondateurs

Le Chapitre général proposera à la congrégation des orientations dont elle a besoin pour se renouveler dans une fidélité plus grande à elle-même et au service de l’Eglise et des hommes (109a).

Le Chapitre général fera un examen approfondi de l’état de la congrégation pour voir si elle est restée fidèle à sa vocation missionnaire selon l’esprit du Fondateur (108).

Les membres s’efforceront de garder l’esprit du saint Fondateur (Ph).

On s’efforcera de son mieux pour que les candidats deviennent capables d’entreprendre des œuvres conformes à l’esprit de l’Institut (81).

Les oblats partagent l’esprit de la congrégation (085).

Esprit Saint

Ils invoqueront le Saint Esprit pour collaborer au mystère de la Rédemption (10).

Le Rédempteur lui-même et son Esprit d’amour forment et soutiennent la communauté (23).

Les supérieurs et les confrères, poussés par le Saint Esprit, s’efforcent de connaître la volonté de Dieu (73, 1°).

Par la profession religieuse, sous la conduite de l’Esprit Saint, nous devenons les serviteurs de la mission du Christ (47).

Supérieurs et membres, participant au même Esprit, doivent observer les constitutions, les statuts et les décrets (74).

C’est l’Esprit du Christ qui suscite des missionnaires dans l’Eglise (80).

Etude des sciences

Les membres s’appliqueront à l’étude des sciences divines et humaines, surtout le dogme, la morale, la pastorale et la spiritualité (023).

Que chacun ravive et enrichisse son ministère par l’étude assidue des sciences divines et humaines (90).

Dans toutes les communautés, il y aura des réunions pour étudier les problèmes de dogme, de morale, de pastorale et semblables (023; 025; 037; 084b; 0179; 0180).

Les normes pour le bon ordre de la communauté regardent aussi l’étude (041b).

Les confrères qui vont en mission doivent bien connaître la science des missions: langue, culture et coutumes du peuple (011c).

Ceux qui sont envoyés à Rome pour les études supérieures sont accueillis au collège majeur (083).

La fonction de l’Académie Alphonsienne (90; 023).

Les études des candidats durant la période de formation (87; 88; 053; 058; 066).

Eucharistie

Le mystère du Christ se revit dans l’Eucharistie (29).

La vie communautaire s’alimente spécialement par l’eucharistie (27), source et sommet de toute la vie apostolique (29) et moyen d’union fraternelle (26).

Puisque le mystère eucharistique exprime et construit la communauté, on recommande fortement la concélébration et la célébration communautaire, l’action de grâces après la communion, la visite et l’adoration au Très Saint Sacrement (028a).

Aussi l’importance de la prière mentale qui rend si efficace la participation au mystère eucharistique (31).

Evangile

La congrégation a été fondée pour apporter l’Evangile aux pauvres (Ph), (1; 2).

Sa mission spécifique est la prédication explicite de l’Evangile (5; 10; 12).

La caractéristique de la congrégation est l’apostolat de l’évangélisation proprement dite (14).

La vie communautaire est un moyen pour servir l’Evangile (22).

Nous sommes des serviteurs humbles et audacieux de l’Evangile du Christ (6; 67), le ferment de l’Evangile dans le monde (01).

Les rédemptoristes annoncent la Parole de Dieu pour que les hommes se convertissent et croient à l’Evangile (11).

La libération et le salut intégral de l’homme font partie de l’évangélisation (5; 021).

Quand l’annonce directe de l’Evangile est impossible, nous témoignerons de la charité du Christ (9).

La communauté ouverte partage aux autres la joie de l’Evangile (43).

Nous susciterons chez les jeunes l’ardeur missionnaire pour faire surgir des hérauts de l’Evangile (014d).

Saint Alphonse désirait ardemment aller prêcher l’Evangile aux infidèles (Ph).

Le premier devoir de l’Eglise est de prêcher l’Evangile (011a).

Vivre selon l’Evangile favorise l’union des chrétiens (013).

Les rédemptoristes par leur profession religieuse consacrent leur vie à l’annonce de l’Evangile (46); ils sont associés à la mission du Christ, comme ministres de l’Evangile (47).

Examen de conscience

Les membres font chaque jour un examen de conscience (41, 2°).

Ils s’examineront sur leur manière de remplir leur propre tâche et sur l’observance des constitutions et statuts (103; 038).

Exemption

La congrégation jouit du droit d’exemption (1; 100; 04).

Mais dans chaque cas, de fait et de droit, ils font partie de l’Eglise locale (18; 04).

Exercices spirituels

Œuvres d’apostolat pratiquées par saint Alphonse et ses compagnons dès le début de la congrégation (Ph).

Les membres donneront les exercices spirituels à toutes les catégories (020).

Eux-mêmes feront les exercices spirituels un jour par mois et huit jours par année (029).

Autres occasions et durée des exercices spirituels (070; 095f).

Expulsion (voir Démission – Renvoi)

F

Famille

Les familles des confrères, surtout leurs parents, sont associés à notre famille religieuse et méritent estime et affection (035).

Pour les visites aux parents voir (041a).

On peut disposer de ses biens propres et de leurs fruits, en faveur des parents jusqu’au huitième degré de consanguinité et d’affinité.

Cf. les numéros 5-7 du Décret de Pie X, p.71-72.

Fidélité – Fidèles

Les rédemptoristes seront fidèles aux traditions de leurs prédécesseurs (2; 13; 208), au magistère de l’Eglise (6) et à l’esprit de saint Alphonse (Ph; 2).

Les candidats seront des témoins fidèles de la sagesse de l’Evangile (83).

La pierre de touche de la fidélité de la congrégation à la vocation reçue (5).

Le chapitre général devra faire un examen approfondi sur la fidélité de la congrégation à la vocation missionnaire (108).

Fin – But

La congrégation a pour fin de continuer le Christ Sauveur en annonçant la Parole de Dieu aux pauvres (1), spécialement à ceux qui sont les plus privés des secours spirituels (1-5; 46).

La fin de chaque activité missionnaire est de créer et de consolider la communauté des fidèles (12).

La fin apostolique de la congrégation doit inspirer de bout en bout la formation du rédemptoriste (77).

La congrégation pour répondre à sa vocation missionnaire stimule les études supérieures des sciences sacrées (90).

Dans ce but on a établi à Rome l’Académie Alphonsienne (023).

Foi

Les rédemptoristes sont forts dans la foi (20).

Ils cultivent l’esprit de contemplation qui développe et renforce la foi (24).

Ils restent en contact assidu avec la Parole de Dieu pour raviver leur foi (28).

Ils se soumettent aux supérieurs et remplissent leurs charges en esprit de foi (71).

Ils prennent comme modèle et patronne la Vierge Marie qui a cheminé dans la foi (32).

Les malades, les anciens, les affligés, accepteront dans la foi leur propre condition (034).

Les candidats posséderont une foi intrépide, qu’ils accroîtront et renouvelleront, pour le mystère du salut (81).

Dans les écoles secondaires et classiques et autres, ils devront recevoir une éducation humaine et chrétienne qui renforce et augmente leur foi (053).

Ils doivent collaborer avec leurs éducateurs et apprendre d’eux, à la lumière de la foi, à toujours chercher Dieu (83).

Les rédemptoristes exercent leur zèle apostolique aussi pour lea croyants pour que se raffermisse en eux la foi (3; 014).

Ils soutiennent les prêtres, qui sont les éducateurs naturels de la foi, soutenant leur foi par tous les moyens (015).

Formation – Instruction

1. Formation et instruction en général

La congrégation se forme et se développe sans arrêt (82).

Ses membres reçoivent une formation spéciale (77-90), que le chapitre général examine (0116a).

Chacun a sa part de responsabilité dans l’œuvre de la formation, surtout les supérieurs majeurs (82) et les professeurs (060).

Le processus de formation comprend: le choix des vocations, les divers stages de la formation et la formation continue (77).

La fin apostolique de la congrégation caractérise la formation qui est missionnaire (77; 058).

La formation a comme objectif de promouvoir la maturité humaine et chrétienne des aspirants et des membres, pour qu’ils se consacrent librement et totalement à l’annonce de l’Evangile aux pauvres dans la vie communautaire (78; 81; 83; 055).

La formation doit être intégrale, adéquate et complète sous tous les aspects humains et chrétiens de la vie (054).

La formation à la maturité (055), à la vie spirituelle (056), à la vie communautaire (78, 057).

La formation pastorale (058).

La formation dans les instituts secondaires-classiques (053).

La formation des postulants (061), des novices (86; 066-069), des aspirants au sacerdoce (87; 88; 081a), au diaconat permanent (081b; 89).

La formation des confrères qui n’ont pas de charge sacerdotale (89; 084a).

Dans chaque province, il y aura un secrétariat de la formation (0114). On devra le consulter pour établir les normes relatives aux études dans le noviciat (066) et de ceux qui se préparent au sacerdoce (081a), les conditions pour accéder au diaconat permanent  (08b), pour la formation des frères coadjuteurs et tous les membres (084), pour nommer les responsables des instituts de formation et pour l’ouverture et la fermeture de ceux-ci (0167) et pour fixer les directives (0168).

La formation continue de tous les confrères (90; 084) doit être à la charge du chapitre (vice-) provincial (084) et encouragée par le (vice-)provincial (90; 022).

Les supérieurs doivent participer aux rencontres sur la formation (103).

2. Les responsables de la formation

Ceux qui le sont (82; 0169a)

Ils sont désignés et remplacés selon les normes des statuts (vice-)provinciaux (0164), après avoir entendu le secrétariat de la formation (0164; 0167).

Les relations entre les responsables de la formation et les supérieurs locaux seront déterminées par la gouvernement (vice-)provincial (0169b).

Les professeurs doivent être des formateurs, coopérant étroitement avec les supérieurs (060).

Les rapports sur les candidats (070).

Les éducateurs qui sont un corps choisi et préparé (82), exerceront leur action avec prudence et pondération au service des candidats, non seulement comme maîtres de science, mais comme serviteurs de la vérité (83).

Formes d’apostolat

L’apostolat de la congrégation est caractérisé par son dynamisme missionnaire plus que par les formes d’activité (13; 14).

On doit chercher de nouvelles initiatives apostoliques (15), les adaptant aux nécessités de notre temps (17; 33; 051).

Pour favoriser l’activité apostolique, il est opportun que les gouvernements (vice-) provinciaux organisent des groupes déterminés de membres (025b).

Frères coadjuteurs

Ils sont membres de la congrégation (01).

Ils participent à la même vocation (89).

Saint Gérard est le modèle particulier des frères coadjuteurs (05).

Le chapitre (vice-)provincial doit prendre soin de leur formation permanente (084).

G

Gouvernement

1. Sens général

Par le terme gouvernement on entend le supérieur et, quand cela est requis, son conseil ordinaire et extraordinaire (086a).

Les rédemptoristes forment une communauté soumise à des formes adéquates de gouvernement (2; 086-0212).

La première instance de gouvernement est le chapitre (98).

A la tête de la congrégation, des (vices-)provinces et des communautés, il y a un supérieur avec son conseil, aidés d’organismes appropriés (99).

Le Chapitre général examine l’état de la congrégation sur le gouvernement (0116a).

Le Supérieur général et son conseil sont coresponsables du gouvernement de toute la congrégation (112).

2. Le gouvernement général

Il est l’organe directif et exécutif permanent (112); il exprime et protège l’unité de toute la congrégation (0120); il inspire et anime un renouveau continu dans les (vice-) provinces (113); il donne des directives pour chaque secteur de la congrégation (93); il anime et coordonne toute l’activité missionnaire, favorise les réunions entre les diverses provinces (143) et il peut intervenir à ces réunions (0187).

Les affaires courantes d’une vice-province n’aboutissent au gouvernement général que par l’intermédiaire de la Province (0187).

3. Le gouvernement (vice-)provincial

Il est formé par le (vice-)provincial et de ses conseillers; il est l’organe directif et exécutif permanent (123a; 133).

Il est responsable de son travail devant le chapitre (vice-)provincial (124a),

Le supérieur (vice-)provincial informera de la convocation du chapitre le gouvernement général et aussi le gouvernement provincial s’il s’agit d’un chapitre vice-provincial (0147).

Pour les organismes utiles pour le gouvernement, (voir 129; 133).

H

Habit

On conserve l’habit traditonnel (45, 4°).

L’usage est réglé par les atatuts généraux et (vice-) provinciaux (07).

Pour le choix d’un autre vêtement, nous nous en tenons aux prescriptions diocésaines.

Hommes – Humanité – Humain

Le Christ est principe et modèle de l’humanité nouvelle (6).

La mission de l’Eglise est de libérer et de sauver tout l’homme (021).

Les rédemptoristes sont prêts à affronter toute épreuve pour porter aux hommes l’abondante Rédemption (20), leur révélant le mystère du Christ Rédempteur (28), spécialement aux plus abandonnés et aux plus pauvres (1; 3; 4; 09; 014).

Le mandat qui nous est donné d’apporter la Bonne Nouvelle aux pauvres vise à libérer et à sauver l’intériorité de la personne humaine (5).

Nous savons les hommes pécheurs, mais nous les savons déjà élus, sauvés et rassemblés dans le Christ (7), transformés en hommes nouveaux (6), avec le Christ modèle et principe (6).

Les hommes doivent se convertir au Christ et vivre vraiment leur baptême (11; 12).

Seul le mystère du Verbe incarné met en lumière le vrai sens de l’homme et de sa vocation intégrale (19).

L’évangélisation exige une connaissance exacte et pratique du monde et des hommes de notre temps (19).

Nous tâcherons de former les jeunes pour en faire des hommes nouveaux et des artisans d’une humanité nouvelle (014d).

Humilité – Humble

Les rédemptoristes sont les humbles serviteurs de l’Evangile (6).

Ils demanderont avec humilité le secours pour vivre la chasteté (59).

On éduquera la communauté à être disponible pour les humbles et les pauvres (057).

L’apostolat œcuménique demande de l’humilité et de la douceur (013).

La communion des biens nourrit le partage avec les pauvres et les humbles (044).

I

Imitation du Christ

Les candidats sont les imitateurs de saint Paul comme celui-ci le fut du Christ (81; cf., 26; 32)

Infidèles

Saint Alphonse désirait ardemment prêcher l’Evangile aux infidèles et, en 1743, il ajoute à la congrégation le vœu de les évangéliser. Ce vœu fut supprimé en 1749 par les réviseurs romains (Ph).

L’apostolat de la congrégation parmi les infidèles (3; 011).

Infirmes – Malades

Ils sont aussi missionnaires (55).

Ils doivent recevoir attention et soins particuliers, surtout en leurs derniers moments (034).

J

Jeunes

Les membres doivent se dévouer d’une façon particulière à la formation des jeunes (014d).

Ils doivent promouvoir les vocations parmi les jeunes (80).

Ils doivent trouver de nouvelles méthodes pour que les jeunes puissent faire des choix libres (052).

La vie des confrères infirmes, anciens et affligés, peut constituer une source de bonnes inspirations pour les jeunes (034).

Pour la formation des jeunes (voir 059).

Juridiction

Etant une congrégation exempte, les chapitres et les supérieurs ont la juridiction ecclésiastique au for interne et externe (100).

(Cf. Confession).

Justice sociale

Les supérieurs traitent avec justice les laïcs qui travaillent pour nous. Les salaires seront au moins égaux à ceux prescrits par la loi. Si ceux-ci ne sont pas justes, on leur donne un salaire supérieur (0199).

L

Lecture spirituelle

Les membres font fréquemment la lecture de la parole de Dieu (28).

Ils étudient les œuvres du Fondateur (33).

Libération

La mission de la congrégation embrasse toute la personne humaine qui doit être libérée et sauvée (5; 021).

Liberté – Libre

Les membres doivent être libres et disponibles pour l’œuvre de l’évangélisation (15; 67).

Ils doivent s’efforcer d’atteindre la liberté intérieure qui donne unité et harmonie à toute leur existence (41, 1°).

Ils vivent le mystère de la chasteté dans la liberté et la joie (59).

L’obéissance évangélique témoigne devant le monde de la liberté des fils de Dieu (75).

On aidera les candidats à faire une consécration libre (81).

Liturgie

La pleine participation à la Rédemption s’obtient dans la liturgie (12; 29).

La célébration liturgique comprend l’eucharistie et la liturgie des heures (30).

La vie communautaire s’alimente dans la liturgie (27).

La prière mentale rend plus efficace la participation à la vie liturgique (31).

Les rédemptoristes défendent le culte de la Vierge Marie (32).

M

Maison (voir Résidence)

Maître des novices (voir Noviciat)

Malades (voir Anciens – Infirmes)

Marie

Saint Alphonse a toujours été convaincu que sa congrégation, sous le patronage de la Vierge Marie, serait appelée à collaborer avec l’Eglise pour conquérir tout le monde au Christ (Ph).

Le sceau de la congrégation a le monogramme du nom de Marie (06).

Les rédemptoristes honorent la Sainte Vierge, sous le titre, d’Immaculée Conception comme patronne officielle et sous le titre de Notre Dame du Perpétuel-Secours, dont le Saint-Siège nous a confié de propager la dévotion (05).

Les membres l’honorent chaque jour, en diffusent son culte liturgique, célèbrent ses fêtes avec une ferveur particulière, ils récitent le rosaire (32; 056).

Pour protéger la chasteté, ils se confient au patronage de Notre Dame du Perpétuel-Secours (042).

Maturité

La communauté doit promouvoir l’épanouissement des personnes, développant en tous une plus grande maturité (36), que la fidélité aux exigences de la charité favorisent (031).

Pour partager réellement l’état de pauvreté des plus pauvres, on peut faire des expériences judicieuses propres à promouvoir la maturité humaine et chrétienne (045).

La formation a comme but de promouvoir la maturité humaine et chrétienne des aspirants et des membres (78).

Après avoir atteints une maturité suffisante les candidats se consacrent à la mission du Christ Rédempteur (85).

Recherche de nouvelles méthodes pour développer la maturité des aspirants (052; 053; 055).

Méditation (voir Prière)

Moyens de communication sociale

La congrégation fait un grand usage des moyens de communication sociale dans le ministère pastoral (022).

Pour la collaboration aux périodiques voir (024).

Ministère

Les membres forment une communauté apostolique et un corps missionnaire, où chacun s’occupe de son propre ministère (2; 01).

L’Esprit les anime intérieurement à l’apostolat dans une diversité de ministères (25).

Ils ont reçu le don du ministère de la réconciliation (11).

Par la profession religieuse, ils deviennent tous de vrais missionnaires, soit qu’ils travaillent dans les diverses maisons du ministère, soit qu’ils remplissent les divers services en faveur de la congrégation et des confrères (55).

Les missions au peuple sont une forme de ministère pastoral extraordinaire (017).

Les nôtres, spécialement où ils ont soin des âmes, se consacreront d’une façon particulière à la formation des jeunes (014d).

Le ministère paroissial doit être accompli avec un esprit missionnaire (018).

Chacun cherchera à vivifier et enrichir son propre ministère par l’étude et les rapports avec les confrères (90).

Les candidats doivent prévoir et prévenir les incertitudes du ministère apostolique (81).

Tous chercheront à aider les confrères qui commencent  leur ministère dans la congrégation (033).

Les moniales du Très Saint Rédempteur participent au ministère apostolique de la congrégation (08).

La variété des ministères aidera à atteindre la fin de la congrégation (121).

Le supérieur général doit connaître les besoins de l’Eglise, spécialement dans les lieux confiés à notre ministère (115b).

Le ministère (le charisme) du conseiller spirituel (024).

Ministre

Les membres sont les ministres (dispensateurs) de la révélation du mystère du Christ (28), et de l’Evangile (47).

Les formateurs sont les serviteurs de cette vérité qu’ils doivent chercher avec leurs disciples (83).

Missionnaire

Description du missionnaire rédemptoriste (20)

Tous les rédemptoristes sont missionnaires (54; 55; 01).

Ils seront efficaces dans la mesure où ils sauront améliorer leur activité missionnaire (90).

Le missionnaire rédemptoriste soutient les prêtres (015), les jeunes (014), et tous les hommes (12; 020).

Les oblats partagent l’activité missionnaire de la congrégation (085).

L’esprit du Christ fait surgir les missionnaires dans l’Eglise (80).

Mission – Activité missionnaire

La mission de la congrégation équivaut à vocation, œuvre, activité identité, apostolat, mandat, etc.

1. Mission en général

La congrégation est un Institut qui participe à la mission de l’Eglise (1).

Pour remplir cette mission, la congrégation s’organise comme un corps missionnaire (2; 01).

Les membres sont appelés à continuer la mission du Christ (23).

Ils exercent leur mission dans l’Eglise réunis en communauté (21).

Ils sont tous responsables de cette mission (35; 73; 94; 98; 048).

L’activité missionnaire de la congrégation (ch. 1) est orientée à l’évangélisation des pauvres (1; 3; 4; 09); elle consiste principalement dans la proclamation explicite de l’Evangile (5; 10), pour créer et raffermir la communauté des fidèles (12).

La mission d’évangélisation des pauvres embrasse toute la personne humaine (5; 021).

La congrégation cherche à actualiser sa mission avec des initiatives courageuses (13).

Elle l’accomplit avec de nouvelles initiatives conformes à son charisme missionnaire (16; 17).

Cette mission spécifique exige que les membres soient libres et prêts (15; 16).

Pour rendre plus efficace sa propre mission, ils doivent harmoniser leur activité avec les initiatives de l’Eglise universelle et locale (18; 19; 67).

Le chapitre général fera un examen approfondit sur la fidélité à la vocation missionnaire (108).

La tâche du Supérieur général est d’abord de veiller à ce que la congrégation réalise sa mission (114b).

Il dépend du zèle et de la compétence des conseillers généraux si les provinces font avancer l’activité missionnaire de l’institut (118).

Tout le gouvernement général doit animer et coordonner l’activité missionnaire de la congrégation (143).

La vice-province sert l’Eglise là où elle se trouve en état de missions (131).

Pour rendre plus efficace la mission, on peut adapter le mode de vivre aux exigences missionnaires locales (134).

Les supérieurs doivent aider les confrères à actualiser leurs aspirations missionnaires (72).

2. La mission et la consécration religieuse

La mission du Christ Rédempteur est la raison de notre consécration (46; 54).

Par la profession religieuse les membres sont associés à la mission du Christ (47).

La profession religieuse est l’acte décisif de toute la vie missionnaire des rédemptoristes (54).

En vertu de la profession, tous ils deviennent de vrais missionnaires (55).

Ils choisissent le célibat pour se consacrer à la mission du Christ (58).

Comme missionnaires ils embrassent la pauvreté du Christ (61).

Le zèle missionnaire exige un style de vie pauvre (65).

Les rédemptoristes considèrent l’Eucharistie signe de la solidarité missionnaire (29).

Par la prière communautaire ils développent l’esprit missionnaire (30).

Ils assument les travaux et les charges qui dérivent de leur vocation (39).

Ils prennent comme critères d’évaluation de chaque travail missionnaire le sens ecclésiale du fondateur (33).

L’efficacité de la congrégation à porter en avant sa mission apostolique dépend du nombre et de la qualité des candidats (79).

La formation adéquate rend les membres capables de se consacrer sans réserve au service de l’Eglise missionnaire (78).

La caractéristique de la formation missionnaire est l’objectif pastoral de tout le processus (058).

Sur la formation missionnaire des candidats (cf. 82; 85; 87; 89).

Sur la formation des frères (084a).

Les rédemptoristes seront des missionnaires efficaces dans la mesure où ils sauront améliorer chaque jour leur activité missionnaire (90).

3. Les missions aux infidèles

Elles furent ardemment désirées par saint Alphonse (Ph).

Elles font partie de la fin spécifique de la congrégation (3; 011).

La congrégation les considère comme un devoir prioritaire de l’activité missionnaire de l’Eglise (011a).

Les provinces doivent se demander s’il est possible de collaborer avec les provinces qui travaillent déjà en terre de missions ou d’aider les fondations de nouvelles missions (011a).

Préparation des missionnaires (011c).

On cédera volontiers le poste au clergé indigène (011c).

Pour mieux aider les missions, il y aura dans chaque province un procureur des missions (0176).

Il y aura un secrétariat des missions extérieures (0114).

L’apostolat œcuménique exige dans les missions l’esprit de service (013).

4. Les missions au peuple

Elles furent l’activité principale de saint Alphonse et de la congrégation au début (Ph).

Comme ministère pastoral extraordinaire, les missions ont constitué un moyen de première valeur (017a).

Pour maintenir les fruits des missions on recommande les retours de missions (017b).

La forme de la prédication missionnaire aux croyants doit s’efforcer de convertir à la foi (014b).

Les confrères engagés dans le ministère paroissial doivent être mus d’un esprit missionnaire (018).

Les gouvernements (vice-)provinciauxorganiseront des groupes pour de nouvelles formes d’action missionnaire (025b).

Monde

Saint Alphonse était convaincu que la congrégation était appelée à collaborer avec l’Eglise pour conquérir tout le monde au Christ (Ph).

Les membres auront toujours présents à l’esprit que l’Eglise a reçu le mandat de transformer le monde au Christ (021).

Ils seront un ferment évangélique dans le monde (01).

Ils se demanderont si les formes d’évangélisation répondent aux attentes de l’Eglise et du monde (17).

Ils s’identifieront avec le Christ pour la rédemption du monde (52).

Ils sont aussi missionnaires quand ils souffrent et meurent pour le salut du monde (55).

La communauté doit être ouverte au monde (43; 082).

Les candidats doivent examiner les problèmes du monde (81).

Les membres seront sensibles aux problèmes du monde (044).

L’obéissance évangélique rend témoignage devant le monde de la liberté des enfants de Dieu (75).

Moniales rédemptoristines

Les membres auront beaucoup d’estime pour l’apostolat contemplatif des Moniales de l’Ordre du Très-Saint-Rédempteur, pour lesquelles il y aura auprès de la Curie générale un secrétariat spéciale (08).

Mortification (voir Pénitence)

Les membres pratiqueront spontanément les exercices de pénitence (42).

Les Statuts (vice-)provinciaux indiqueront quels sont les exercices de pénitence à faire en commun certains jours de la semaine et dans les autres temps liturgiques de l’année (039).

N

Norme

La norme fondamentale de la vie religieuse est la suite du Christ (74).

Chaque communauté doit se donner des normes ordonnées et précises, adaptées à la vie commune, que tous doivent observer loyalement (44; 45).

Des normes pour le bon ordre de la communauté (041).

Noviciat

Le noviciat est un temps de probation (84); son but est de donner aux candidats la possibilité de se rendre compte de l’authenticité de leur vocation à suivre le Christ dans la vie apostolique de la congrégation (86, 2°).

Il peut durer un ou deux ans selon les normes des Statuts (vice-)provinciaux(068).

Il commence canoniquement le jour fixé par un document officiel du provincial et doit se faire dans la maison désignée par le supérieur général (062a).

Fait dans une catégorie, il vaut aussi pour l’autre (065).

Le gouvernement général érige par un document écrit le siège du noviciat (86, 1°); il approuve le règlement du noviciat pour chaque (vice-)province (067).

Il appartient au maître des novices de régir le noviciat, mais pour la discipline générale de la maison il est soumis au supérieur (86, 2°b).

Il doit y avoir une certaine séparation entre les novices et les autres membres (064).

Le supérieur (vice-)provincial détermine les études permises durant le noviciat (066).

La possibilité de stages d’activité apostolique en dehors de la communauté du noviciat (86, 2°a).

Si le noviciat dure deux ans il est permis aux novices certaines activités utiles à la formation (069).

Les (vice-)provinces détermineront l’habit des novices (063).

Avant le noviciat, il faut huit jours complets d’exercices spirituels (070).

La profession perpétuelle sera précédée d’une certaine préparation, en forme de noviciat pour une durée d’au moins un mois (075).

Le maître des novices est un des responsables de la formation (0169a).

Il est désigné par le supérieur majeur (82).

Le délégué par le droit de recevoir la profession (079a), pour une autre faculté (064; 069; 071).

O

Obéissance

Le mystère pascal du Christ est un mystère d’obéissance; on essaiera d’y participer intimement (71).

A la suite du Christ (50), qui est venu au monde pour accomplir la volonté du Père, les membres, par le vœu d’obéissance, consacrent à Dieu leur propre volonté (71).

Par l’obéissance évangélique ils rendent témoignage devant le monde (75).

Par l’obéissance, ils se soumettent aux supérieurs (71), aux constitutions, aux statuts et aux décrets légitimes (74), au précepte formel d’obéissance (3; 73, 3°); à ce qui est décidé en communauté (38; 048b).

Ils doivent obéir en esprit de foi et d’amour de la volonté de Dieu et avec une obéissance active et responsable (71; 72; 048), en se sentant responsables de la mission apostolique (35; 73; 94; 98) et du gouvernement de la congrégation (92; 94).

Oblats

La congrégation peut s’adjoindre comme oblats des clercs et des laïcs (02).

Leur agrégation sera déterminée par les (vice-)provinces (02).

Les oblats qui partagent l’esprit et l’activité missionnaire de la congrégation doivent recevoir une préparation adaptée (085).

Observance

Etre tout à sa mission, c’est la part principale de l’observance religieuse (39).

Les supérieurs et les membres doivent observer les constitutions, les statuts et les décrets légitimement émis (74).

Dans la révision de vie, ils s’examineront sur l’observance des constitutions et des statuts (038).

Œcuménisme

L’apostolat œcuménique de la congrégation: esprit de service et ses vertus propres (013)

Ordinaire du lieu

Le supérieur général et les supérieurs (vice-)provinciauxsont à la fois ordinaires et supérieurs majeurs (0156).

En pays de missions, ils feront des accords avec les ordinaires des lieux sur les droits et devoirs réciproques (012d).

Sur la manière de se vêtir, ils s’en tiendront aux prescriptions de l’ordinaire du lieu (45, 4°).

Pour désigner pour un troisième triennat un supérieur local, on doit avoir l’avis de l’ordinaire du lieu (138b).

Ordres sacrés

Pour accéder aux ordres sacrés, il est nécessaire d’avoir fait la profession perpétuelle (076).

Pour les exercices avant les ordres sacrés, on s’en tiendra aux prescriptions du droit commun (070).

P

Parents (voir Famille)

Paroisse

Les confrères assignés au ministère paroissial doivent remplir leurs devoirs avec le plus grand zèle (018).

Au sujet des biens de la paroisse confiée à nos soins, (voir 0207).

Parole

La fin de la congrégation est de suivre l’exemple du Christ en prêchant la parole divine aux pauvres (1).

La mission principale des rédemptoristes dans l’Eglise est la proclamation explicite de la parole de Dieu (10).

Avec l’aide spirituelle des Moniales de l’Ordre du Très Saint Rédempteur, la parole de Dieu se répand et est glorifiée (08).

Les effets de la parole de Dieu dans ceux qui la reçoivent (12; 28).

Les membres doivent être en contact assidu avec la parole de Dieu (27; 28).

Les candidats sont remplis de cette parole de Dieu qu’ils doivent annoncer (81).

Pour garder la chasteté il faut croire à la parole du Seigneur (042).

Les rédemptoristes annoncent le Christ avec simplicité de vie et de parole (20).

Ils invoqueront l’Esprit Saint qui leur suggère les paroles les plus adaptées (10).

Pastorale

La  mission du Christ est toute de charité pastorale (48).

Le zèle pastoral donne l’unité et la forme à la vie des membres (54).

La raison d’être de la congrégation est la préférence pour les instances pastorales (5).

Les membres ont le devoir de tenir présentes les exigences de la pastorale organique de l’Eglise locale (18; 04; 025b; 037).

C’est l’esprit missionnaire qui caractérise toute notre pédagogie pastorale (058).

On recommande à tous l’étude de la théologie morale et pastorale (023).

On encouragera des réunions des confrères des (vices-)provinces pour traiter de sujets théologiques, pastoraux et autres semblables (025a).

Patrons de la congrégation (voir 05)

Pécule

Pour l’argent habituellement concédé aux membres, on doit préciser l’usage et rendre compte, pour éviter aussi l’ombre de pécule (047).

Pénitence (voir Mortification)

Il faut prêcher chaque jour aux fidèles la foi et la pénitence (014).

L’Eglise a toujours besoin d’être purifiée (017a)

Pour le sacrement de pénitence (voir Confession; 11; 12; 41, 2°).

Persévérance

Saint Alphonse a introduit le vœu de persévérance pour répandre et consolider la congrégation dans le monde (Ph).

Les membres émettent le vœu et serment de persévérance dans l’acte de la profession perpétuelle (76).

On inculque la persévérance dans la communauté fraternelle, dans la fraction du pain et dans la prière (26).

Personne – Personnel

1. La personne du Christ

Les Rédemptoristes font de la Personne du Christ le centre de leur vie (23).

Ils honorent la B. V. Marie qui s’est consacrée totalement à la personne du Christ (26).

2. Personnes physiques

Les membres doivent découvrir la présence de Dieu dans toutes les personnes (24).

La communauté, étant communauté de personnes (34-38), doit promouvoir le développement de la personne et offrir à chacun la possibilité de choisir personnellement (36).

La communauté se donnera des règles pratiques qui tiennent compte des droits de la personne humaine (44).

Par la profession religieuse, les rédemptoristes consacrent leur personne à l’annonce de l’Evangile (46).

L’obéissance évangélique tend à la vraie promotion de la personne consacrée au Christ (75).

Le célibat est une réponse personnelle à l’amour de Dieu (58).

Les supérieurs doivent diriger leurs sujets avec respect pour la dignité de la personne humaine (72).

Chaque (vice-)province organisera son activité missionnaire en accord avec les exigences des personnes et des lieux (141).

3. La personne morale

Sont personnes morales et juridiques: la congrégation (1); le chapitre général (98; 100; 104); le Conseil général (086b; 112); la (vice-)province (121; 130); le chapitre (vice-) provincial (122; 133); le conseil (vice-)provincial (124a; 133; 086); la Région (090); la maison érigée canoniquement (091); la communauté qui peut être locale ou personnelle (22).

Postulat – Postulant – Candidat

Obligation, durée et nature du Postulat, sont déterminées par les statuts (vice-)provinciaux (061).

Les (vice-)provinces déterminent comment doivent se vêtir les postulants (063).

Postulateur général

Est un officiel de la Curie générale (0135).

Pour ses compétences voir (0135-0137).

Pouvoir (voir Autorité)

Pauvres

Saint Alphonse fonda la congrégation mu de compassion pour les pauvres gens des campagnes; les membres s’efforceront de conserver l’esprit du fondateur en aidant les pauvres (Ph).

L’option en faveur des pauvres est la raison d’être elle-même de la congrégation dans l’Eglise (5).

Le Christ annonce l’évangile aux pauvres (1), avec lesquels il a voulu d’identifier (4).

La congrégation suit l’exemple de Jésus en prêchant la parole de Dieu aux pauvres (1; 4; 044).

Parmi les différents groupes d’hommes plus dépourvus de secours spirituels, nous accorderons une attention particulière aux pauvres (4).

Nous avons le devoir de nous solidariser avec les pauvres et les opprimés et de promouvoir leurs droits fondamentaux (5; 09; 021; 046), faisant nôtres les légitimes aspirations des pauvres (044).

Nous ne pouvons pas rester sourds au cri des pauvres (09b).

Comme pauvres, nous sommes obligés par la loi du travail (64).

Dans certains cas nous pouvons partager l’état d’insécurité et de pénurie des pauvres les plus désavantagés (045).

Les candidats pratiqueront la disponibilité pour les pauvres (057).

Pauvreté

Les rédemptoristes embrassent avec un cœur généreux la pauvreté du Christ (61).

Par la profession religieuse ils donnent une réponse à la pauvreté du Christ (56).

Avec le même esprit qui animait la communauté apostolique, tout sera commun entre eux.(62).

Par la pauvreté, ils se sentiront obligés par la loi du travail (64).

Ils donneront témoignage de la pauvreté évangélique personnelle et communautaire (63).

Ils auront un style de vie conforme à celui des pauvres (65).

Ils chercheront des formes nouvelles pour pratiquer la pauvreté (63).

Les statuts (vice-)provinciaux donneront des normes concrètes sur l’usage dépendant des biens, sur le style de vie, sur la révision périodique de l’observance de la pauvreté et sur les nouvelles manières de la vivre (046).

Le vœu de pauvreté qu’émettent les membres (56; 68) est réglé par les Décrets de Pie X, p.71 et celui de Benoît XV, p. 73.

Pour développer l’esprit de pauvreté, il est permis aux membres de renoncer aux biens patrimoniaux sous des conditions déterminées (70).

Le testament doit être valide selon la loi civile; il doit être fait avant la profession perpétuelle (69)

Pour sauvegarder la pauvreté, on doit éviter l’ombre même du pécule (047).

Précédence

Pour diverses normes sur la précédence, (voir 0103; 0209; 0210).

Prédication (voir Evangélisation, Mission)

Préfet

Les préfets des étudiants, des études et celui des frères sont les responsables de la formation (0169a).

Ils sont désignés selon les normes des statuts (vice-)provinciaux (0164)

Les compétences et les qualités du préfet des étudiants (88; 082); il est délégué de droit pour recevoir la profession (079).

Présence de Dieu

La communauté chrétienne est signe de la présence de Dieu (12).

Les membres sont appelés à être la présence vivante du Christ (23).

Ils tâcheront de discerner dans les problèmes des hommes les vrais signes de la présence de Dieu (19).

Dans la liturgie et l’Eucharistie ils trouveront présent le mystère du Christ (29).

La chasteté témoigne de la présence du règne de Dieu sur la terre (57).

Prêtres (voir Sacerdoce)

Prière

1. En général

Les rédemptoristes doivent persévérer dans la prière (20).

Quand l’annonce directe est impossible, ils offriront le témoignage de la charité avec la prière (9).

Ils tâcheront d’avoir le même esprit de prière de saint Alphonse (26).

En plus de la célébration eucharistique et de la liturgie des heures, ils ont le droit et le devoir de consacrer une heure par jour à la prière privée ou communautaire (30).

Ils invoqueront sans jamais se fatiguer l’Esprit Saint (10): pour collaborer plus efficacement au mystère de la rédemption (10), pour comprendre et vivre le mystère de la chasteté (59), et pour promouvoir efficacement les vocations (80).

Comme actes particuliers de prière, sont indiquées les actions liturgiques et les célébrations communautaires de la Parole (27; 28), ainsi que l’action de grâces après la communion, la visite au Saint Sacrement et la récitation du Rosaire (028a, b; 32).

Les malades et les anciens avec leur vie de prière peuvent devenir une source d’inspiration pour les jeunes (034).

On enseignera aux candidats de rechercher le Christ dans la prière (056).

2. Prière mentale

Les membres, à la maison ou en dehors, donneront une importance privilégiée à la prière mentale (31).

Ils cultiveront l’esprit de contemplation qui développe et renforce la foi (24).

3. Prière communautaire

La communauté rédemptoriste est une communauté de prière (26-33; 028; 029).

La vie commune nous fait partager les prières et les recherches (22).

Pour cela ils se réuniront ensemble pour prier (30).

Chaque communauté établira des formes de prière communautaire (30).

Les normes de la vie doivent favoriser les conditions pour la prière (041c).

Tous doivent contribuer par un dialogue fraternel à créer un climat favorable à la prière (45).

Les statuts (vice-)provinciaux détermineront combien de fois par jour ils se réuniront pour la prière (30; 028c).

On récitera en commun au moins une partie de l’office divin (028b).

Les membres feront chaque jour l’examen de conscience préférablement au cours d’une prière communautaire (42, 2°).

Priorité apostolique

La chapitre (vice-)provincial, d’accord avec le Gouvernement général, peut juger si les priorités apostoliques sont conformes au caractère missionnaire de la congrégation (17).

Procureur

Pour le procureur général (voir 0128 et 0129).

Qu’il y ait dans chaque (vice-)province un procureur des missions, aidé des services appropriés (0176).

Prise de possession par un procureur (095b).

Profession de foi

Obligation pour les supérieurs d’émettre personnellement la profession de foi selon la norme du Droit (095b).

Profession religieuse

1. Sens général.

Les rédemptoristes sont organiquement rattachés à la congrégation par la profession religieuse (2).

Par la profession ils prennent une décision définitive sur leur vie en la consacrant à l’annonce de l’évangile (46; 47; 78).

La profession religieuse devient l’acte définitif de toute la vie missionnaire des Rédemptoristes (54); elle exprime une réponse d’amour au Seigneur (56).

Le noviciat a pour but d’étudier la possibilité de suivre le Christ par la profession religieuse (86, 2).

Les novices, ayant atteint une maturité et une fermeté suffisantes, se voueront à la mission du Christ par la profession religieuse (85).

Le candidat demandera, par écrit, l’admission à la profession religieuse (077).

Avant d’admettre quelqu’un à la profession, on exigera un rapport écrit et favorable (078).

Les délégués de droit pour recevoir la profession (079a).

Rédaction de l’acte authentique de la profession (079b).

2. La profession temporaire

Les vœux  temporaires se font pour un an au moins (072). L’admission des novices aux vœux temporaires appartient au (vice-)provincial, avec l’accord de son conseil (062b).

La profession temporaire ne peut engager pour moins de trois ans ni pour plus de six ans (86, 2e).

Huit jours pleins de vrais exercices spirituels avant la profession perpétuelle (070).

3. La profession perpétuelle

Doit être précédée d’au moins un mois de préparation (075).

Elle sera précédée de huit jours pleins d’exercices spirituels (070).

Elle est nécessaire pour accéder aux ordres sacrés (076).

A la profession perpétuelle, nous ajoutons le vœu et serment de persévérance (76).

4. Renouvellement communautaire de la profession

A faire deux fois l’an aux temps déterminés par les statuts (vice-)provinciaux (080).

Propositions

Tous les membres peuvent faire parvenir, individuellement ou collégialement, des observations et des propositions à la commission préparatoire au chapitre (0150).

Province – Vice-province

1. Sens général

Le mot «communauté» désigne aussi la (vice-)province (22).

La congrégation est formée de provinces et de vice-provinces, composées de communautés (97).

Elles sont érigées, regroupées, modifiées ou supprimées par le Conseil général (97, 1°. 2°).

Les provinces et les vice-provinces peuvent ériger ou supprimer des régions (97, 3°).

Elles sont ordinairement circonscrites dans un territoire défini (087), mais la répartition territoriale n’est pas un absolu (0185).

Avant l’érection de vice-provinces on doit procéder à une vaste consultation (089; 131).

La vice-province existe et œuvre par les communautés, groupées en maisons ou en résidences selon les besoins de l’apostolat (135).

Les confrères qui vivent seuls doivent être inscrits au-moins à une vice-province (092; 093).

La vice-province peut s’agréger des oblats (02; 085).

2. La province

On en parle au numéro (121).

Elle doit avoir au moins cinq communautés avec cinquante membres et l’autonomie économique (088).

3. La vice-province

On en parle au numéro (130).

Doit avoir au-moins (3) communautés et vingt membres (088). Elle a la même structure et les mêmes compétences que la province (133).

Elle peut adapter son style de vie aux exigences missionnaires locales (134).

Elle exprime la vitalité apostolique de la congrégation et de la province mère (131).

Elle est établie pour servir l’Eglise, surtout où celle-ci se trouve en état de mission (131).

Elle peut demander de l’aide en personnel et en ressources (132).

R

Rapport

Rapport sur la valeur des candidats (078), sur les étudiants du collège majeur (083c).

Rapport du Gouvernement général sur l’état de la congrégation (0116); du vérificateur sur l’économat général sur la régularité de la tenue des livres (0133); du postulateur général sur l’état des causes de la congrégation (0136).

Rapport annuel des (vice-)provinces au gouvernement général (0163).

Rapports financiers (0130; 0140; 0174a, b).

Reconciliation

Ils ont reçu le don du ministère de la réconciliation (11).

Recours

Contre la décision d’une majorité on peut toujours recourir au supérieur immédiatement plus élevé. Le recours est suspensif ou dévolutif (101).

Contre un décret de renvoi on peut recourir au Saint-Siège en dedans de (10) jours. Ce recours est suspensif (147).

Contre un décret du supérieur (vice-)provincial qui dépose un supérieur, on peut recourir au gouvernement général, mais seulement avec un effet dévolutif seulement (099).

Rédempteur

La congrégation fondée sous le titre de «Missionnaires du Très-Saint-Sauveur» (1732), a été appelée par la suite (1749) du Très-Saint-Rédempteur, dans le but de suivre le même Rédempteur prêchant l’Evangile aux pauvres (Ph).

Les rédemptoristes vénèreront le Rédempteur comme titulaire de la congrégation (Ph; 05).

Ils embrasseront l’apostolat missionnaire de l’Eglise, suivant d’une façon éminente le Christ Rédempteur (011b).

Rédemption

Les rédemptoristes sont les compagnons et les ministres de Jésus Christ dans l’œuvre de la Rédemption (2).

Par la profession religieuse ils se consacrent à l’œuvre de la Rédemption (47; 48; 52; 71).

La prière mentale sera orientée vers la contemplation du mystère de la Rédemption (31).

Les membres considèreront comme modèle et patronne la B. V. Marie, collaboratrice du mystère de la Rédemption (32).

Ils annonceront la bonne nouvelle qui a pour objet l’abondance de la Rédemption (6).

Ils vivront dans une solidarité fraternelle les problèmes de l’homme, rendant présente l’œuvre de la Rédemption (19).

Ils conduiront les convertis à la pleine participation de la Rédemption qui agit dans la liturgie (12).

Les missions populaires sont une continuation de la Rédemption (017a).

Dans la sceau de la congrégation, sera écrit «Copiosa apud Eum Redemptio» (06).

Rédemptoriste

C’est le nom des membres de la C.Ss.R. (20).

Tous les Rédemptoristes sont des compagnons et des auxiliaires de Jésus dans l’œuvre de la Rédemption (2).

Ils forment une communauté apostolique, spécialement consacrée au Seigneur, bénéficiant d’une solide formation et d’une organisation appropriée (2).

Ils sont appelés à prêcher l’Evangile aux pauvres d’une façon spéciale (3-19).

Rédemptoristines

Participent au ministère de la congrégation (08).

Régime

Sur le régime (ordonnance, marche, direction, gouvernement) de la congrégation, on en traite au chapitre V des Constitutions et le chapitre V des Statuts généraux.

Les principes généraux formulés dans les Constitutions doivent inspirer tout le gouvernement de la congrégation (91): ce sont la coresponsabilité (92), la décentralisation (93), la subsidiarité (94), la solidarité (95), adaptant sans cesse les structures aux nécessités apostoliques (96).

L’instance première est le Chapitre (98; 104; 122; 133), qui traite les problèmes de grande importance relativement au gouvernement (111; 123).

Le supérieur général et ses conseillers sont responsables du gouvernement de toute la congrégation (112).

Le supérieur (vice-)provincial et ses conseillers forment ensemble le gouvernement de la (vice-)province (124,a).

Pour le gouvernement de la communauté voir (135-140).

Les statuts (vice-)provinciaux donneront les normes qui régissent la vie de chaque communauté (137a).

Il appartient au maître des novices de régler la marche du noviciat (86b).

La direction et la marche du collège majeur seront approuvées par le gouvernement général (083b).

Région

La congrégation se compose de provinces, de vice-provinces et de régions (97).

Les (vice-)provinces avec le consentement du Conseil général pourront ériger ou supprimer les régions, qui sont personnes juridiques (97, 3°; 090).

Si c’est une vice-province qui veut ériger une région, il faut aussi l’approbation du conseil provincial extraordinaire (090).

Entre la (vice-)province et la région, on rédigera une convention qui doit être approuvée par le conseil général (090).

Règles

Le texte de notre législation jusqu’en 1963 s’appelait Constitutions et Règles C.Ss.R. (Ph).

Règne de Dieu – Royaume de Dieu

La chasteté religieuse manifeste la présence du règne de Dieu (57; 59).

En suivant les ordres et en remplissant les charges qu’on leur a assignées, les membres le feront avec un esprit de foi et d’amour envers la volonté de Dieu, conscients de chercher de cette façon le règne de Dieu (71).

Les candidats devront désirer l’union fraternelle pour faire avancer le royaume de Dieu (81).

Les moyens de communications sociales contribuent à répandre et affermir le règne de Dieu (022).

Relation

La communauté dans le Christ est déjà présente dans toute relation personnelle entre confrères (34).

La communauté doit favoriser  les relations mutuelles, établir une vraie fraternité (36).

Le Supérieur général doit veiller à entretenir des relations qui s’imposent entre la congrégation et le Saint-Siège (116a).

Les relations entre les supérieurs (vice-)provinciaux et le gouvernement général (0177).

Religieux

La congrégation est un institut religieux, fondé par saint Alphonse (Ph).

Les religieux se consacrent à Dieu par la profession religieuse (2; 46; 55; 86, 2°), et les vœux religieux (54; 58).

Renoncement

Nous sommes prêts à renoncer à nous-mêmes et à tous nos biens pour devenir disciples du Christ (49).

Renonciation

Le supérieur perd sa charge par la renonciation (096).

La renonciation n’est pas valide si elle n’est pas acceptée par le supérieur compétent (097).

Le supérieur général peut renoncer à sa charge devant le chapitre général ou ses conseillers (116b).

En cas de renonciation du vicaire général, on en éliera un autre du conseil général à la majorité des deux tiers des voix (0123a).

La renonciation du supérieur (vice-)provincial et de son vicaire doit être acceptée par le chapitre s’il est encore réuni ou, en dehors du chapitre, par les conseil extraordinaire (0154).

Ce que prescrit par ailleurs notre droit concernant l’obligation d’accepter un poste et les conditions pour y renoncer vaut également pour toute désignation (0165).

Il est permis de renoncer à ses biens patrimoniaux selon certaines conditions (70).

Renouveau de la mission

Le renouveau de la mission introduite par saint Alphonse (Ph) est une note caractéristique de la congrégation (014b).

Renouvellement

L’Eglise ne cesse jamais son propre renouvellement (017a).

La communauté doit se renouveler intérieurement (40).

Les rédemptoristes seront des missionnaires efficaces s’ils pratiquent un renouvellement constant de leur vie spirituelle, scientifique et pastorale (90).

Dans les chapitres on se réunit pour un renouvellement opportun (98; 109; 123).

Le gouvernement général doit être un inspirateur et un animateur d’un renouveau continu dans les (vice-)provinces (113).

Le collège majeur a une grande importance pour la rénovation de tout l’Institut (083a).

Représentants

Les représentants légitimement élus des (vice-)provinces participent au chapitre général (106).

La loi sur la représentation au chapitre est précisée par le Droit Canon (0117).

Le supérieur provincial, ou son délégué, est membre de droit au chapitre (vice-) provincial et les supérieurs (vice-)provinciaux ou leurs délégués, le sont au chapitre provincial (0144b, c).

Le supérieur général représente toute la congrégation (116a).

Dans le choix des conseillers généraux qu’on veille à la représentation régionale (0124).

Le procureur général représente la congrégation auprès le Saint-Siège (0128).

Résidence

Le lieu d’habitation de la communauté, érigée canoniquement avec le consentement de l’autorité ecclésiastique (0186), constituée au moins de trois membres (135; 091).

Il revient au gouvernement général d’ériger ou de supprimer canoniquement une maison (135).

La résidence est une communauté non érigée canoniquement (091a).

Le gouvernement général choisit les membres pour la communauté de Sant’Alfonso de Rome (0138b).

Les affaires des communautés à traiter avec le Saint-Sìège passent par le procureur général (0129).

Responsabilité (voir Coresponsabilité)

Réunions communautaires

Le gouvernement général doit promouvoir des réunions inter-provinciales (143).

Pour favoriser l’esprit de collaboration, les supérieurs et les confrères auront le souci de se retrouver régulièrement ensemble (027).

Le supérieur local doit réunir périodiquement les confrères (037).

Les statuts (vice-)provinciaux déterminent les questions qui ressortissent  au conseil et celles qui ressortissent à l’assemblée de communauté et les cas dans lesquels le conseil ou l’assemblée agit collégialement (0182).

Revenus

Sur l’administration et la disposition des revenus, voir les numéros (2; 4; 6; 8; 10) du décret de Pie X sur la pauvreté, page (71).

Révision de vie

La révision de vie est prescrite plusieurs fois l’année, aux temps déterminés par les statuts (vice-)provinciaux (038).

Après un travail apostolique ou un certain temps de vie communautaire, il sera opportun d’en faire une révision (037).

D’en faire une sur la pratique de la pauvreté (046, 2°c).

Rites

La congrégation est un institut de plusieurs rites (1).

Rosaire

La récitation du rosaire nous est recommandée (32).

S

Saint-Siège (voir Siège apostolique)

Sacerdoce – Sacerdotal

La congrégation réunit des prêtres, diacres et des laïcs (01).

Les aspirants au sacerdoce seront formés à devenir de vivantes images du Christ (87).

Le conseil (vice-)provincial établit le plan de formation sacerdotale (081a).

Le préfet des étudiants sera pénétré d’esprit sacerdotal (082).

Sur les facultés des nôtres pour les confessions, (voir 040).

Les nôtres prendront un soin spécial des prêtres (015), ils leur donneront les exercices spirituels (020).

Le manque de prêtres est la cause de l’abandon spirituel des fidèles (010).

Salut

Les Rédemptoristes participent à la mission de l’Eglise qui est «sacrement universel du salut» (1).

Ils annonceront le message du salut (3; 11; 01; 010; 017; 023).

Ils chercheront à conduire les fidèles vers une participation plus intime au mystère du salut (020).

Nous reconnaîtrons Dieu dans les personnes et les événements quotidiens, pour percevoir dans une vraie lumière ses intentions de salut (24).

Nous trouverons le Christ surtout dans les principaux «sacrements» du salut (27).

Ils deviendront tous missionnaires, spécialement ceux qui souffrent et meurent pour le salut du monde (55).

Nous honorerons Marie qui a accueilli de tout son cœur la volonté de salut de Dieu (32).

Les candidats méditeront assidûment le mystère du salut (81).

Les hommes les plus abandonnés, auxquels la congrégation est envoyée de manière spéciale, sont ceux qui n’ont pas encore reçu de l’Eglise les moyens suffisants de salut (3).

Sceau de la congrégation

Il est décrit au Statut 06.

Secrétaire

Le secrétaire général est un officier majeur (0127), élu par le conseil général (120); il est membre d’office du chapitre général (106). Pour ses compétences, (voir 0134).

Le secrétaire (vice-)provincial est notaire et chancelier d’office de la curie; il peut être choisi en dehors du conseil (0170).

Secrétariats

On doit constituer des secrétariats, permanents ou temporaires, qui semblent utiles; en feront partie des personnes compétentes, même des non-rédemptoristes. On établira, entre autres, celui de la vie apostolique, de la formation, de l’économie, des missions extérieures (0114; 0131).

Il y aura à la curie générale le secrétariat pour l’information (0138), celui des relations avec les OSSR (08).

Le chapitre, ou le conseil, (vice-)provincial, créera les organismes qu’on croit utiles pour le gouvernement, comme les secrétariats (129, 133).

Les statuts (vice-)provinciaux détermineront les compétences des secrétariats (0166).

Sous l’inspiration et la direction du supérieur (vice-)provincial et avec la collaboration des secrétariats, qu’on organise des réunions des confrères pour étudier des questions théologiques, pastorales et semblables, ou le renouveau de la méthode apostolique (025a).

Pour le secrétariat de la formation voir (0167; 0168).

Service – Servir – Serviteurs

La Congrégation doit servir l’Eglise (18).

Le Chapitre général donne des directives opportunes pour que la congrégation puisse se consacrer au service de l’Eglise et de la société (109a).

Le Saint Esprit rend docile au service de Dieu dans l’Eglise (73, 1°).

Que les candidats soient capables de se consacrer au service de l’Eglise missionnaire (78).

Les membres doivent être des serviteurs humbles et audacieux de l’Evangile (6; 67).

Ils mettent tout en commun pour le service de l’Evangile (22; 011c; 013; 015).

Ils ont pour modèle et patronne le B. V. Marie, servante du Seigneur (32).

La structure de la communauté doit être au service de la communion fraternelle (030).

Ils choisissent le célibat pour le service du prochain (58).

La charité s’accomplit dans le service sincère des autres (9).

Les supérieurs exerceront l’autorité envers les confrères dans un esprit de service (72).

Le premier devoir du supérieur est de servir la communauté pour qu’elle devienne le corps du Christ, en croissance (139).

Les conseillers généraux sont au service de toute la congrégation (0124).

Les formateurs sont au service de ceux qui attendent pour être aidés (83).

Siège Apostolique – Saint-Siège

Le Supérieur général veille à ce que la congrégation entretienne avec le Saint-Siège les relations qui s’imposent (116a).

Le Procureur général représente la congrégation auprès le Saint-Siège (0128).

Les affaires à traiter avec le Saint-Siège passeront par le procureur général (0129).

Les changements des constitutions devront être confirmés par le Saint-Siège (109, 3°).

Si le supérieur général renonce devant ses conseillers, il faut l’accord du Saint-Siège (116b).

Un décret de licenciement d’un profès de vœux perpétuels doit être confirmé par le Saint-Siège (146).

Signe

L’évangélisation des pauvres, des faibles et des opprimés, est le signe de l’action du Messie (4).

La communauté chrétienne devient le signe de la présence divine (12).

L’Eglise n’est pas le signe parfait du Christ parmi les hommes si un laïcat authentique n’existe pas et n’agit pas(014c).

Les membres, consacrés à la mission du Christ, sont devant les hommes signes et témoins de la puissance de la résurrection du Christ (51).

Interprétant dans un esprit fraternel les inquiétudes des hommes, nous essayons d’y lire les signes de la présence de Dieu et de son dessein de Salut (19).

La charité missionnaire exige que nous menions la vie vraiment pauvre qui correspond à la condition des pauvres que nous évangélisons. Nous ne serions pas, autrement, solidaires des pauvres et signe, pour eux, d’espérance (65).

Signes des temps

Les Rédemptoristes doivent être attentifs aux signes des temps (2; 43; 73, 1°; 83).

Silence

Les normes pour le bon ordre de la communauté porteront aussi sur le silence (041b).

Simplicité

Les membres par leur simplicité de vie et par leur parole annoncent le Christ (20).

Les candidats seront formés à la simplicité et la sincérité du cœur (62; 057)

Sincérité – Sincère

Les membres dans un esprit de service sincère s’insèreront dans les travaux et les structures de l’Eglise locale (18).

La charité s’accomplit dans le service sincère envers les autres (9).

La sincérité du cœur est une vertu propre de la communauté apostolique (057).

Solitude

Les candidats sauront prévoir les tentations de la solitude (81).

Les confrères malades ou âgés, opprimés quelque fois de la solitude, doivent recevoir une attention particulière (034).

Nos missionnaires doivent aider les prêtres qui se trouvent dans un isolement périlleux (015).

Sortie de la congrégation (voir 145-148; 0154).

Statuts

Les statuts généraux et les statuts (vice-)provinciaux, avec les constitutions, constituent le droit particulier de la congrégation (03).

Il appartient au Chapitre général de corriger, d’abroger et de faire des statuts généraux (109, 2°).

Le conseil général a la faculté de les interpréter authentiquement (119, 1°).

Le chapitre (vice-)provincial, à la majorité des deux-tiers, peut faire, modifier, abroger et interpréter authentiquement les statuts (vice-)provinciaux (0140; 0141).

Les statuts (vice-)provinciaux, avant d’être promulgués, doivent être approuvés par le conseil général (0142).

Les statuts vice-provinciaux sont approuvés par le conseil général, après avoir entendu le conseil extraordinaire de la province (0142).

Tous les statuts entrent en vigueur à la date indiquée; autrement, à peine promulgués (0143).

Le conseil (vice-)provincial extraordinaire peut interpréter ou suspendre les statuts (vice-)provinciaux, informant le gouvernement général et la (vice-)province (0161).

Le chapitre général est régi par les statuts généraux (105; 0115).

Le chapitre (vice-)provincial est régi par les statuts (vice-)provinciaux et généraux (0139).

Le supérieur général doit promouvoir la vie apostolique de la congrégation selon les constitutions et les statuts (114).

Le supérieur provincial dirige et organise la province selon les constitutions et les statuts généraux et particuliers (125).

Subsidiarité

Est un principe de gouvernement de la congrégation (94).

En vertu du principe de subsidiarité, aucun supérieur ne se permettra de se substituer à ses subalternes ni d’usurper leurs fonctions propres, sauf dans un cas d’intérêt général reconnu par son conseil (0100).

Suite du Christ

La fin de la congrégation est de suivre l’exemple du Christ Sauveur (Ph; 1; 01).

La norme ultime de la congrégation est la suite du Christ (74).

Nous avançons sur les chemins mêmes du Christ: virginité, pauvreté, obéissance (50).

Les confrères qui sont engagés dans l’apostolat de ceux qui n’ont jamais entendu le message de l’Evangile et de sa miséricorde salvifique suivent d’une façon éminente le Christ Rédempteur (011b).

Les candidats apprendront progressivement les exigences de la suite du Christ (78), et ils examineront durant le noviciat s’ils peuvent suivre le Christ (86, 2°).

Avec leur maturité humaine et spirituelle, ils s’efforceront de se fortifier et  de grandir dans leur propre foi à suivre le Christ (053).

Supérieur

1. Au sens général

La congrégation dans son ensemble, les provinces, les vice-provinces, les communautés, ont à leur tête un supérieur et son conseil (99).

Les supérieurs détiennent l’autorité dominative et de juridiction (100).

Ils entrent en charge quand ils prennent possession de leur office (095), et ils demeurent en charge jusqu’à ce que leur successeur entre en charge (095d).

Le supérieur perd sa charge par renonciation, transfert ou déposition (096-099).

En cas d’absence, les supérieurs sont remplacés par les vicaires (117; 0105), et en cas d’absence des vicaires par d’autres selon les normes des statuts (vice-)provinciaux (0103; 0105).

a. Manière de gouverner

Périodiquement les supérieurs doivent s’interroger sur l’idée qu’ils se font de leur charge et sur la manière dont ils s’en acquittent (103).

Ils doivent exercer leur pouvoir dans un esprit de collégialité avec leurs conseillers (100).

Ceux-ci ont voix consultative ou délibérative, mais dans quelques cas, ils doivent décider collégialement (101).

Ils observeront le principe de subsidiarité (94; 0100).

Dans nos communautés nous sommes tous égaux et tous nous participons, chacun à sa manière, dans une réelle coresponsabilité, à ce qui fait notre vie et notre mission (35; 92; 94; 98).

Ils s’efforceront de connaître la volonté de Dieu (73,1°).

Ils observeront les constitutions, les statuts et les décrets (74).

Ils devront rendre compte à Dieu de ceux qui leur sont confiés et être dociles à la volonté de Dieu (72).

Le supérieur veillera à ce qu’aucune ambiguïté ou difficulté ne naisse dans le gouvernement de la communauté du fait de son absence ou de son empêchement. Les statuts (vice-)provinciaux détermineront les cas où, de droit, le vicaire remplace le supérieur (0105).

Les supérieurs doivent exercer leur autorité en esprit de service; ils doivent guider leurs sujets de façon à favoriser une obéissance active et responsable, qu’ils accomplissent leurs devoirs; ils écouteront volontiers leurs frères (72).

Les supérieurs se conduiront d’abord en animateur spirituel; le premier service à rendre au groupe est d’en faire le corps du Christ (139) et que les confrères soient entraînés dans une vie digne de leur vocation (126).

b. Droits et devoirs

On doit obéissance aux supérieurs (71).

Même si tous concourent à une décision finale, le droit reste au supérieur de décider et de prescrire ce qu’il faut faire (73, 2°).

Les supérieurs doivent porter un jugement sur l’authenticité et le bon usage des dons (049).

Ils veilleront à ce que dans la communauté existe une vraie charité fraternelle pour favoriser l’observance de la chasteté (60).

Les supérieurs peuvent dispenser sur les points purement disciplinaires des constitutions et des statuts, selon les normes du droit (102).

Ils protègeront les droits des confrères mais ils sauront aussi corriger leurs défauts (094).

Ils rechercheront et aideront ceux qui se soustraient à la communion avec l’Institut (0212).

Une fois entré en fonction, tout supérieur se souviendra de cet usage antique de la congrégation : faire en temps opportun, les exercices spirituels (095f).

Ils doivent réunir le conseil et notifier à temps la date et l’ordre du jour (0106; 0107).

Ils ont le droit de disposer de biens matériels (144c; 0193).

Les supérieurs passent avant les vicaires (0210).

Les supérieurs majeurs-général, provincial, vice-provincial – ont la responsabilité de la formation (82).

Les facultés des supérieurs, voir la liste dans le (Ds).

2. Supérieurs en particulier

a. Le supérieur général

Son élection (110).

Il représente et gouverne la congrégation (114-116).

Démission (116d); droits (104; 106; 112; 114; 115a; 0118; 0121; 0151).

Sera informé sur les causes de béatifications et de canonisations (0137).

Prend soin du collège majeur (083a).

b. Le supérieur (vice-)provincial

Désignation, confirmation, déposition (128; 099; 0153).

Démission (0154).

Facultés en général (106; 124-126; 133; 062b; 0140; 0156; 0175).

Manière de gouverner (126; 133; 0155).

Responsabilité au chapitre (vice-)provincial (0146; 0147; 0151; 0152); pour le progrès de l’action missionnaire (025), pour la formation (0156), pour le noviciat (86, 2°; 062; 064; 069; 070; 074; 078); pour la formation continue (90; 083); pour l’administration (0174b; 0195); pour la dispense de l’observance des constitutions et des statuts (102b, d; 073c, d).

Le supérieur provincial, ou son délégué, sera membre de droit du chapitre vice-provincial (0144b).

Pour la collaboration avec le vice-provincial, (voir 0175).

Pour l’admission à la profession perpétuelle, (voir 062b).

Le supérieur vice-provincial, sous certaines conditions, peut concéder la dispense des constitutions et des statuts (102c).

Il est membre de droit du chapitre provincial (0144c).

Il informera le gouvernement provincial de la convocation du chapitre vice-provincial (0147).

c. Le supérieur local

Désignation, confirmation et déposition (128; 099; 0153a, b).

Devoirs: (139; 0169b; 0180; 0182). Facultés (102a, b).

T

Testament

Nous sommes tenus d’établir un testament valable au for civil. Il doit être fait au plus tard avant les vœux perpétuels (69).

Témoins – Témoigner – Témoignage

Les rédemptoristes sont les témoins de l’Evangile (7).

Quand ils ne peuvent annoncer directement l’Evangile, ils donneront le témoignage de la charité du Christ (9).

Le témoignage silencieux de leur présence fraternelle (8).

Le témoignage de la parole (10).

Le témoignage de l’espérance qui est en eux (10; 19; 43).

Le témoignage de la conversion (42).

Quant aux fidèles qui bénéficient des soins habituels de la pastorale, nous voulons, dans notre sollicitude d’apôtres, les renforcer dans leur foi et en faire des témoins de la foi dans leur vie quotidienne (3; 12).

Par leur consécration à la mission du Christ, nous sommes les témoins de sa résurrection (51).

Nous donnerons le témoignage de la pauvreté évangélique personnelle et communautaire (62; 63; 046, 2°).

L’obéissance évangélique témoigne à la face du monde de la vraie liberté des enfants de Dieu (75).

Les candidats doivent être des hérauts et des témoins de la sagesse de l’Evangile (023).

L’acte authentique de la profession sera signé par les témoins (079b).

Tradition – Traditionnel

Les confrères sont fidèles aux traditions de leurs prédécesseurs (2).

Fidèles à la tradition alphonsienne, ils honoreront la Vierge Marie (32).

Le chapitre général fera un examen sur la fidélité aux meilleures traditions de la congrégation (108).

Les règlements de la communauté inspirés par la tradition chrétienne et rédemptoriste (44).

Ils tiendront compte des traditions des peuples (011c).

Le charisme du conseiller spirituel tant apprécié dans notre tradition (024).

Habit religieux traditionnel (45, 4°).

Travail

La caractéristique des rédemptoristes est de vivre et travailler ensemble (22; 30).

Ils forment une communauté de travail et revoient périodiquement le travail apostolique (037).

Comme des pauvres ils se sentent obligés par la loi du travail (64).

Chacun assume cette partie du travail et des charges qui dérivent de la vocation missionnaire, même quand ils exercent un travail technique et professionnel (101).

Les Moniales de l’Ordre OSSR seront tenues au courant de notre travail (08).

U

Unité – Union

Les chapitres renforceront l’unité de la congrégation (98; 107).

Le gouvernement général exprime l’unité de toute la congrégation (0120).

Les membres vivent l’union avec Dieu (53).

Plus intime sera le lien qui nous unit au Christ, plus étroit sera le lien entre nous (23).

La liberté intérieure donne l’unité et l’harmonie à toute notre existence (41, 1°).

Nous devons favoriser tout ce qui peut contribuer à l’union de tous ceux qui croient au Christ (013).

V

Vérificateur

Elu parmi les membres du secrétariat des finances pour examiner l’office de l’économe général (0133).

Vicaire

1. En général

Chaque supérieur a un vicaire qui le remplace dans la fonction quand il est absent, empêché (110a; 117; 140; 0153).

Le vicaire agit selon la volonté du supérieur (0101) et en défend l’autorité (0102).

Les statuts (vice-)provinciaux déterminent quand le vicaire remplace le supérieur (0103).

Le vicaire précède les conseillers (0210).

2. Vicaire général

Elu par le chapitre général (110), il est conseiller général (117).

Ses compétences (117).

Le pro-vicaire (0123b).

3. Le vicaire (vice-)provincial

Désignation et confirmation (128; 0153).

Il est ordinairement choisi parmi les conseillers (127; 133).

Ses compétences (127).

Substitution et renonciation (0153; 0154).

4. Le vicaire local

Désignation et compétence (140; 0178).

Vice-province (voir Province, Régions, Gouvernement)

Vie – Vivre

Comme rédemptoristes nous vivons et travaillons en communauté (30).

La profession religieuse est l’acte définitif de la vie du rédemptoriste (49; 54).

La vie des rédemptoristes est intégralement consacrée à la mission du Christ (46).

La prière mentale aide à participer à la vie liturgique et alimente la vie spirituelle des membres (24; 26; 31; 41).

On recommande la connaissance de la vie et des écrits du Fondateur (33).

La vie de prière des anciens doit inspirer les jeunes (034).

Chaque communauté doit avoir des normes précises et adaptées de vie (44).

Les candidats doivent recevoir une formation qui ne néglige aucun aspect humain et chrétien de la vie (054).

Les nôtres participent à la vie de l’Eglise (056) et de la congrégation (89).

Les jeunes étudiants mèneront une vie aussi proche que possible des jeunes de leur temps (053).

La charité donne l’unité à la vie des membres (53; 54); ils annoncent le Christ par la simplicité de vie (20).

Le témoignage de la vie est un moyen d’évangélisation (10).

Vie apostolique (voir Apostolat)

Vie communautaire (voir Communauté)

Visite – Visiter

Visite au T. S. Sacrement (028a).

Le supérieur général visite directement ou indirectement les (vice-)provinces (114c).

Le supérieur (vice-)provincial doit faire la visite canonique de toute la (vice-)province au moins à tous les trois ans. Le supérieur provincial visite périodiquement les (vice-)provinces (0155).

Vocation – Appel

La congrégation est appelée par Dieu à remplir son œuvre missionnaire (13).

L’option pour les pauvres est notre raison d’être dans l’Eglise et la pierre de touche de notre fidélité à l’appel reçu (5).

Les membres sont appelés à continuer la présence et la mission rédemptrice du Christ (23).

Ils doivent ouvrir largement leur cœur envers les autres, à la dimension de notre vie apostolique (41, 1°).

La communauté sert et développe la vocation de chacun et de tous et de chacun (37).

Les réunions communautaires nous affermissent dans l’espérance de notre vocation (037).

Le supérieur (vice-)provincial doit de toutes ses forces travailler pour que les membres vivent dignement leur vocation (126; 133).

Tous les confrères s’efforceront de susciter les vocations pour notre congrégation (80).

Les moyens les plus efficaces pour susciter des vocations sont la prière  et la vie exemplaire (80).

Chaque (vice-)province doit mettre en place des organismes adaptés pour susciter, créer et cultiver les vocations (50; 053).

Il faut trouver des façons nouvelles plus réalistes de promouvoir les vocations, même chez les adultes (052).

Le processus de la formation comprend aussi le choix des vocations (77).

Les formateurs s’efforceront de discerner les vocations des candidats (83).

Le noviciat a pour but de donner aux candidats la possibilité de se rendre compte de l’authenticité de leur vocation (86, 1°).

Sur la vocation missionnaire de la congrégation voir (90; 023).

Vœux religieux

Les vœux dans la congrégation sont émis selon les dispositions de saint Alphonse (Ph).

Les candidats sont incorporés à la congrégation par les vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance (56; 85).

A l’acte de profession perpétuelle, ils ajouteront le vœu et le serment de persévérance (76).

Les vœux temporaires se font pour au moins un an (072).

Entre la profession temporaire et les vœux perpétuels il ne se passera pas plus de six ans (86, 2°e).

Le vœu de pauvreté est réglé par les décrets de Pie X, page 71 et de Benoît XV, page 73.

Seuls le Souverain Pontife et le Supérieur général peuvent dispenser des vœux prononcés dans la congrégation (145).

En cas de renvoi, les vœux sont dissous après la confirmation par le Saint-Siège du décret de licenciement ou après la déclaration du fait (146).

Voix active et passive

Si l’absence d’un membre n’est pas justifiée par des raisons d’étude, de santé ou d’apostolat missionnaire, il perd la voix active et passive (0211).

Vote des conseillers (voir Conseil)

Le vote des conseillers peut être consultatif ou délibératif; parfois collégial (101, 0162).

Ds énumère les cas en question (0125).

Dans les conseils de soi les votes sont publics, mais il suffit d’un membre du conseil pour imposer le vote secret. Il est d’ailleurs parfois prescrit par le droit (0110b).

Z

Zèle

Les rédemptoristes sont brûlants de zèle (20).

Animés du zèle du Fondateur, ils forment une communauté apostolique (2).

Devant les nécessités de notre temps, ils imiteront le zèle apostolique du Fondateur (33).

Ils vénèreront saint Jean Neumann, modèle de zèle pastoral (05).

Toute espèce de pauvreté – matérielle, morale et spirituelle – doit solliciter notre zèle apostolique (044).

Rappelons que le meilleur moyen et le plus efficace pour promouvoir les vocations sont la prière constante, la vie exemplaire et le zèle apostolique (80).