Les Archives générales 

 

Les Archives Générales Historiques
de la

Congrégation de Très-Saint-Rédempteur


Les Archives Générales Historiques de la Congrégation du Très-Saint-Rédempteur ont pour but de préserver toute documentation de valeur historique, à commencer par les écrits de son fondateur, Alphonse-Marie de Liguori, incluant également les divers documents officiels de son Gouvernement Général, de ses provinces, vice-provinces et régions, et de tous ses membres.

L’organisation des Archives Générales commença déjà au temps de notre fondateur qui veillait à assurer que les documents soient préservés dans les archives des communautés locales.


Les Archives Générales furent organisées pour la première fois à Pagani, au cours du 19è siècle. Le premier archiviste fut le P. Giovanni Giuseppe Sabelli.
Il rassembla et classa tous
les documents produits et conservés entre 1747 et 1848.

Les Archives Générales Historiques furent établies pour la première fois à Rome en 1856, sous la direction du P. Edward Schwindenhammer. En 1869, après la réunification de la Congrégation, la majeure partie des archives de Pagani fut transférée à Rome.

Après le P. Schwindenhammer, ce fut le P. Michael Ulrich en 1862, puis le P. Fredrick Kuntz en 1879, puis le P. Edward Bührel en 1903, puis le P. Jean Baptiste Raus en 1924, puis le P. Louis Arnold en 1943, puis le P. Phillip Hoffmann en 1946, puis le P. Maurice Meulemeester en 1949, puis le P. Andrea Sampers en 1951, et enfin le P. Hernán Arboleda Valencia en 1986.

En 1986, il y avait 590 filières ou dossiers, datant de 1725 à 1954, réparties en sept sections. La documentation alphonsienne est marquée de l'acronyme SAM, (Sancti Alfonsi Manuscripta).

En 1989, se servant du programme LIDOS de l’ordinateur, on commença l’organisation électronique ou digitale de la documentation. Les archivistes travaillent actuellement avec ARBOR, une base de données conçue spécialement pour les Archives générales par le P. John Vargas. Le P. Stephen Rehrauer a apporté sa collaboration en transférant les données dans ce nouveau programme.En ce moment, 100 000 documents, 11 292 livres, 2 428 revues, 6 283 documents des chapitres généraux, 2 543 articles, 16 200 photos, diapositives et autres images et 1 273 dessins architecturaux ont été catalogués sous forme digitale. Plus de 24 012 items du fichier du P. Andrea Sampers ont été numérisés.

Cependant, la somme de travail qu'il reste à faire est énorme. La partie qui a été organisée et cataloguée est relativement petite, com parativement à l'ensemble de la documentation qui a besoin d'être exploré. Chaque document doit porter un numéro d'identification, être marqué du sceau des Archives Générales Historiques, être recouvert d'un papier qui puisse le protéger à l'intérieur de la filière où il est consigné; quant à son information particulière, elle est enregistrée et recueillie dans la base de données de l'ordinateur.

Traditionnellement, toutes les unités de la Congrégation envoient au P. Général trois copies de leurs publications, tels que livres, revues, brochures, albums, lettres de nouvelles, etc. Ces documents conservent la mémoire historique de notre vie et de notre ministère.


Les arch
ivistes


P. Edward Nocuń
(archivio.gen@cssr.com)

Le Père Edward Nocuń est né le 11 octobre 1950 à Radice, Pologne. Il fit profession religieuse le 15 août 1969 et ordonné prêtre le 17 juin 1976.

Le P. Nocuń a été formateur au noviciat de février 1977 à juin 1979 et des étudiants de 1985 – 1987. Il a été préfet des postulants, des candidats au sacerdoce de 1987 à 1990. En 1991, il obtint son doctorat en Histoire de l’Eglise de l’Université catholique de Lublin, Pologne. Il a été maïtre des novices d’août 1992 à février 1996. Il a été supérieur provincial de la Province de Varsovie de février 1996 à février 2002. Du 1er janvier 2004 jusqu’à la fin de mai 2007, il a été en charge de la pastorale au sanctuaire marial de Mariahifberg, à Neumarkt OPf, Allemagne. Depuis le 1er juillet 2007, le P. Nocuń est au archives générales de Rome.

P. Jean Beco (jbeco@cssr.com)

Le Père Jean Beco, vice-archiviste, est un Rédemptoriste belge. Il est né le 10 octobre 1938 à Charleroi, diocèse de Tournai. Il fit profession le 15 septembre 1958 et fut ordonné prêtre le 19 mars 1964.

Il a été professeur et a participé à diverses autres activités dans plusieurs communautés. Il a servi comme procureur pour les missions étrangères de la République Démocratique du Congo (Zaïre), de Haïti et du Brésil, de 1983 à 1993.

Depuis 1988, il a été chroniqueur et archiviste de la Province de Belgique-Sud, devenue maintenant Région. Il collabore aux Archives Générales Historiques depuis 1993. Il est en train de convertir la documentation de la Province belge en format électronique et de préparer une édition des différents documents et de la copieuse correspondance du P. Friedrick von Held, visiteur officiel de Belgique.

P. Ivo Fernandes (ifernandes@cssr.com)

Le Père Ivo Fernandes, missionnaire rédemptoriste de la Province de Bangalore (Inde), est né le 30 novembre 1930 à Bukoba en Tanzanie (Afrique Orientale Britannique) où son père a travaillé durant vingt-quatre ans. En 1937, sa famille retourna à Poona en Inde. Premiers vœux chez les Rédemptoristes en 1949, profession perpétuelle en 1952 et ordination sacerdotale en 1955.

Acquit la Licence en théologie à l’Angelicum en 1956-1957, puis la théologie morale à l’Académie alphonsienne. en 1957-1959. Enfin obtint un doctorat en théologie à l’Angelicum en 1960. Retourné en Inde, il enseigna d’abord le latin, puis la théologie dogmatique au Grand Séminaire CSsR de Bangalore. En même temps il fut professeur de théologie morale dans un institut de formation pour Religieuses, aumônier au St John’s Medical College de Bangalore où il donnait aussi des cours de religion et d’éthique.

Plusieurs fois Supérieur de communautés, il devint en 1971 missionnaire à temps plein. Pendant 23 ans son apostolat consista, principalement dans le nord de l’Inde, à diriger des séminaires de guidance dans les écoles et les collèges, surtout pour des élèves non chrétiens et leurs parents. Il s’impliqua aussi activement comme prêtre dans le mouvement Marriage Encounter pendant 27 ans.

En septembre 2008, il fut appelé à Rome, aux Archives Générales, pour encoder les documents. Le 5 février 2009, nommé aux Archives pour trois ans.

P. Emilio Szopinski (eszopinski@cssr.com)

Naturalisé argentin, le Père Emilio Szopinski est né le 24 avril 1937, à Woliczka-Rzeszow, en Pologne. Il fit profession le 31 août 1953 et fut ordonné prêtre le 27 août 1961.

Il prêcha des retraites paroissiales en Pologne, en Argentine, au Paraguay et en Bolivie. Il a occupé divers postes dans la vice-province de Resistencia, en Argentine.

Depuis 2000, il travaille à la documentation des diverses unités fondées par la Province Gallo-Helvétique.