Communicanda - 1991-1997   

 

COMMUNICANDA 4

Rome, 8 septembre 1995
Prot N. 0000 0257/95

LA COLLABORATION DE LA
COMMUNAUTE REDEMPTORISTE
AVEC LES LAÏCS

DIRECTIVES ET NORMES [1]

INTRODUCTION

01.   Ces dernières années, sous l'impulsion de l'ecclésiologie du Concile Vatican II, s'est développée dans l'Eglise une conscience plus claire de la complémentarité de la vocation religieuse et de la vocation laïque. La collaboration des laïcs avec les Instituts religieux est apparue comme un des moyens les plus aptes à stimuler le dynamisme apostolique des religieux et des laïcs. Elle est aussi comme un témoignage transparent de la force évangélique de la communion ecclésiale (cf. VFiC, n. 70).

02.   Le Synode de 1994 sur la vie consacrée recommandait que les Instituts créent de nouvelles structures et établissent des programmes de formation pour favoriser et promouvoir la participation des laïcs, et aussi qu'ils valorisent davantage le rôle qui revient aux femmes dans l'Eglise et la société. En même temps le Synode rappelle que, tout en ayant une plus étroite collaboration avec les laïcs, les religieux doivent conserver leur identité et leur dynamisme propres de vie (cf. ILSVC, n. 80; Propositiones, n. 33). C'est là un développement significatif et complexe de l'Eglise d'aujourd'hui.

03.   Notre Congrégation, depuis ses débuts, a toujours été très proche du peuple, et plus particulièrement des plus pauvres et des plus abandonnés; elle a toujours cherché la collaboration avec les laïcs dans son engagement apostolique. Il suffit de rappeler, par exemple, ce son temps qu'Alphonse a fait à Naples avec les "chapelles du soir", tant lui tenait à cœur le contact et le partage avec les abandonnés et la persévérance avec laquelle il a recherché une manière populaire et efficace, dans toute son activité d'évangélisateur et d'écrivain. Saint Clément, surtout dans sa période viennoise, s'efforçait d'éclairer et d'engager les laïcs dans ses multiples activités apostoliques pour que celles-ci pénètrent d'une manière plus profonde et durable dans la société européenne de son temps.

04.   Ces dernières années, la Congrégation a fait des pas concrets pour accroître, vérifier et orienter la collaboration avec les laïcs. Dans cette démarche s'inscrit le XXIème Chapitre Général qui consacra une section entière du Document Final à la "Collaboration avec les laïcs fondée sur la coresponsabilité", dans laquelle:

-        il reconnaît les progrès déjà réalisés dans le champ de la collaboration et encourage à la promouvoir là où elle n'existe pas encore (cf. n. 57);

-        recommande "que les (V)Provinces et les Régions partagent leurs expériences dans le domaine de la collaboration avec les laïcs, afin de s'enrichir mutuellement et de commencer à évaluer les résultats de nos expériences"(n. 59b);

-    décide d'établir "la figure du Missionnaire Laïc du Très Saint Rédempteur comme un coopérateur actif et participant à la vie apostolique de la Congrégation Rédemptoriste" (n. 60a).

-    encourage les communautés "à s'ouvrir aux laïcs, afin qu'ils participent davantage à nos expériences de vie, de travail et de spiritualité"(n. 60b).

05.   Pour que la démarche de la Congrégation concernant la collaboration avec les laïcs ait des points communs de référence et obtienne ainsi de meilleurs résultats, le même Chapitre Général demanda au Gouvernement Général de préparer:

-        "des directives de collaboration que chaque unité de la Congrégation pourra adapter à sa situation particulière" (n. 59a);

-        "des normes générales" pour les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur "qui s'appliqueront à toutes les unités de la Congrégation"(n. 60a).

06.   Après que le Secrétariat Général des Laïcs ait publié pour toute la Congrégation une synthèse panoramique des initiatives déjà en marche dans les diverses unités, le Conseil Général, le 08.09.1995, a approuvé les Directives et les Normes suivantes. C'est le fruit d'une démarche complexe d'études et de consultations, où Ton a cherché à impliquer toute la Congrégation et des représentants qualifiés des laïcs qui collaborent déjà avec nous. Elles sont envoyées d'abord aux diverses unités de la Congrégation, comme un instrument d'encouragement et d'unité dans la recherche de formes plus adaptées de collaboration avec les laïcs. Naturellement, elles concernent aussi les laïcs eux-mêmes qui collaborent avec nous.

07.   Nous avons décidé de*les présenter en un seul document afin de mieux mettre en évidence:

-        la pluralité des formes de collaboration qui existent entre les laïcs et la communauté rédemptoriste: pour celles-ci on a énuméré d'une manière générale les Directives à concrétiser selon les exigences des diverses unités;

-        le mode le plus engageant de collaboration active et de participation à la vie apostolique C.Ss.R. qui apparaît dans la figure du Missionnaire Laïc du Très Saint Rédempteur: pour celui-ci, on a énuméré quelques Normes Générales à observer dans toutes les unités de la Congrégation (n. 60a).

08.   Comme il est mentionné dans les pages suivantes, on n'englobe pas tout l'engagement que les Rédemptoristes sont appelés à déployer pour développer la promotion d'un laïcat plus mûr et apostoliquement plus généreux. Un tel engagement est beaucoup plus large et doit être présent dans toutes nos initiatives apostoliques. Les Directives et les Normes regardent seulement "la collaboration avec les laïcs fondée en association", c'est-à-dire cette collaboration qui voit les laïcs participer activement à la vie apostolique de la communauté rédemptoriste. C'est dans ce sens – et nous le mettons en évidence dès le début – qu'on entend "la collaboration fondée en association" dans tout le présent document.

09.   Les Directives autant que les Normes visent à stimuler l'unité de la Congrégation et chaque confrère à une action plus convaincue et plus créatrice, en indiquant quelques exigences et quelques conditions aptes à favoriser une marche plus unifiée, tout en respectant la spécificité des divers contextes.

PREMIERE PARTIE

DIRECTIVES POUR LA COLLABORATION
AVEC LES LAÏCS

1.1   La collaboration

10.   Le fait que le Saint Esprit pousse aujourd'hui les fidèles à une plus grande collaboration pour l'évangélisation des pauvres constitue pour la communauté ecclésiale et rédemptoriste un précieux signe des temps. Il faut que nous, Rédemptoristes, nous répondions d'une manière vive et convaincue:

-        en stimulant les laïcs à une conscience plus approfondie de leur vocation spécifique, enracinée dans le baptême, et à une plus grande promptitude et générosité pour y répondre;

-        les invitant avec franchise à participer à la spiritualité et à la mission rédemptoristes;

-        en leur ouvrant nos communautés et en intensifiant la formation des Rédemptoristes afin que nous soyons mieux disposés et plus capables de collaborer avec eux;

- en demeurant toujours prêts à nous laisser enrichir par tout ce que l'Esprit opère en eux.

11.   La collaboration est envisagée de telle manière que les Rédemptoristes et les laïcs soient de fait des co-sujets de l'évangélisation des pauvres. Elle devra toujours être réalisée sous le signe de la coresponsabilité active et d'un respect réciproque et sincère. Le but vers lequel on tend est "la famille rédemptoriste" articulée en divers niveaux concentriques d'appartenance.

12.   La complémentarité et la réciprocité des charismes dans la communion spécifique de l'Eglise doivent constituer la base de toute collaboration. On doit veiller à ce que la communauté rédemptoriste ne se laïcise pas et à ce que les laïcs non plus ne se cléricalisent, ni ne se sacralisent pas; on doit viser à un enrichissement réciproque. C'est un équilibre que Ton doit constamment garder dans la réalité des situations concrètes.

13.   La collaboration se fonde sur le partage avec les laïcs de la mission propre de la communauté rédemptoriste. L'aspect séculier, les charismes spécifiques et les compétences des laïcs contribueront à donner à l’évangélisation de la communauté rédemptoriste une incarnation plus claire et significative. La communauté rédemptoriste mettra à la disposition des laïcs la richesse et la fécondité de son patrimoine spirituel et matériel. De cette façon, le dynamisme apostolique recevra un élan plus grand et plus percutant.

14.   La fidélité aux abandonnés, surtout aux plus pauvres et aux marginaux, permettra à la communauté rédemptoriste et aux laïcs de trouver les formes concrètes de collaboration répondant mieux aux diverses situations. Tous animés du charisme alphonsien, nous ferons en sorte que l’évangélisation des pauvres rende les pauvres eux-mêmes co-évangélisateurs. Nous serons ainsi ensemble à l'école de l'Evangile pour en comprendre et en vivre toujours mieux la richesse.

15.   Les formes de collaboration ne peuvent être correctement précisées que dans un dialogue avec les laïcs eux-mêmes. Il faut d'abord que la communauté rédemptoriste s'engage à écouter avec sincérité leurs aspirations et leurs besoins (cf. DF, n. 58e).

16.   Les critères pour opérer un tel discernement sont multiples. On ne doit jamais omettre les suivants:

-        le respect du cheminement du laïcat dans l'Eglise universelle et locale;

-        la promotion d’une conscience plus claire de sa responsabilité pour la transformation évangélique du monde;

-        un effort sincère pour s'inculturer et s'adapter aux différentes sensibilités sociales;

-        l'écoute attentive des désirs et des besoins des laïcs et le respect des exigences de leurs conditions séculières et familiales;

-        l'harmonie avec les priorités pastorales de * la* communauté(v)provinciale;

-        le degré de maturité pour la collaboration actuelle dans la communauté rédemptoriste et les justes exigences de sa vie communautaire.

17.   On doit éviter toute forme de collaboration qui ne favorise pas une réponse plus grande des laïcs à leur vocation familiale et séculière. On doit favoriser ce qui leur permettra d'être des évangélisateurs d'abord dans leur propre maison et leur propre milieu de travail.

18.   Dans toutes les formes de collaboration, la communauté rédemptoriste devra se préoccuper de respecter les exigences de la justice en tout ce qui concerne la rétribution et la sécurité sociale. Tout ce qui regarde les relations réciproques et les obligations sera précisé dans une convention écrite.

1.2   La participation à la vie apostolique de la communauté rédemptoriste

19.   La collaboration avec les laïcs sera toujours orientée dans le sens de l'unité de notre vie apostolique "dans laquelle ne font qu'un, pour les Rédemptoristes, leur vie toute à Dieu et leur travail missionnaire"(Const. 1) et qui a comme loi essentielle "vivre en communauté et, parle moyen clé la communauté, réaliser l'activité apostolique."(Const. 21). La collaboration comporte toujours aussi une certaine participation des laïcs à la dynamique spirituelle et fraternelle de la communauté,

20.   Les modes et les degrés d'une telle collaboration et participation (c'est-à-dire l'association) seront inspirés de réalisme et d'une sincère volonté de progrès, à la lumière à la fois du cheminement de la communauté et des désirs et du degré de formation des laïcs.

21.   Nos collaborateurs laïcs auront un rôle actif avec la communauté rédemptoriste pour planifier et vérifier les engagements apostoliques communs et les temps de participation à la vie de cette communauté. Les Statuts (v)provinciaux [2] devront donner sur ce point des indications plus précises, tenant compte du degré de collaboration et de participation de ces laïcs.

1.3   Les modes de collaboration

1.3.1   Les critères

22.   En tenant compte des désirs des laïcs eux-mêmes et des possibilités actuelles de la communauté rédemptoriste, la collaboration et la participation (association) peuvent être réalisées:

-        au niveau des personnes individuelles et des groupes;

-        pour un certain temps limité ou d'une manière plus stable (par ex, une année, cinq années, toute la vie...);

-        selon une plus ou moins grande disponibilité de temps et selon les possibilités (par ex. à temps partiel, avec une entière consécration...);

-        selon le mode du volontariat gratuit ou rémunéré.

23.   La communauté rédemptoriste doit s'engager pour que les laïcs qui collaborent avec elle puissent se rencontrer entre eux pour établir aussi les structures qui s'avèrent plus utiles pour leur vie et leur ministère.

24.   Les formes de collaboration avec les laïcs actuellement présentes dans les diverses unités C.Ss.R. doivent croître et se renouveler constamment afin qu'elles répondent mieux à l'évangélisation des abandonnés. Il faut toutefois être aussi constamment attentifs aux nouvelles exigences et aux nouvelles possibilités, en s'ouvrant avec promptitude et créativité à ce que l'Esprit ne cesse de susciter dans l'Eglise. C'est le devoir propre du gouvernement (v)provincial d'assurer une telle animation et un tel discernement.

25.   Le volontariat d'inspiration chrétienne se développe et est valorisé comme un "signe d'une plus profonde compréhension de la solidarité qui unit les hommes". Nous ferons un discernement précis des "vocations au service gratuit", prêts à les associer à notre mission et charisme spécifiques (Propositiones, n. 33b).

26.   L'attention particulière que nous réservons nécessairement aux jeunes doit nous porter à projeter "des formes de vie communautaire ou de consécration 'temporaire', de sorte que les jeunes soient formés à la prière et à l'apostolat, en respectant les modalités propres des diverses cultures (Propositiones, 33c).

1.3.2   Les diverses formes

27.   Dans plusieurs de nos maisons, il y a des laïcs qui mettent au service de la communauté rédemptoriste leur compétence et leur travail technico-professionnel, de différentes manières. En nous basant sur le respect dû aux exigences de la justice et des désirs de ces laïcs eux-mêmes, nous nous engagerons à ce qu'une telle collaboration devienne une participation consciente à la mission rédemptoriste.

28.   Dans les diverses expressions de notre mission, nous sommes souvent en rapport avec des laïcs appartenant à des groupes et des mouvements qui ont déjà une structure spirituelle et apostolique propre. Nous respecterons leur spécificité, la stimulant et la soutenant avec une cohérence loyale avec leur propre charisme. En même temps nous ne négligerons pas le témoignage fidèle de notre charisme rédemptoriste. Nous pourrons ainsi nous enrichir mutuellement.

Si quelqu'un parmi eux désire une plus grande collaboration avec nous à notre mission spécifique, nous leur offrirons des formes qui conviennent pour participer plus profondément à notre charisme.

Nous sommes aussi fréquemment invités à offrir notre collaboration à divers mouvements laïcs. Notre communauté devra être disponible à cette rencontre "avec une attitude de connaissance mutuelle, de dialogue et d'échange de dons"(VFiC, n. 62).

29.   Parfois au contraire, il arrive que des laïcs nous demandent de se constituer en groupes, rattachés d'une manière explicite à la communauté rédemptoriste pour:

-        une plus forte croissance spirituelle;

-        un engagement plus explicite pour l'évangélisation des pauvres.

Avec joie et promptitude, nous devons accueillir et promouvoir tout ceci comme une expression de la fécondité du charisme rédemptoriste. La confiance à l'Esprit qui enrichit sans cesse de fruits nouveaux notre famille religieuse doit nous suggérer la créativité et le discernement afin que des pas constructifs pour les laïcs et la communauté soient réalisés.

Il est bon que ces groupes:

-        se donnent les structures indispensables pour une organisation, qui en assurent la vitalité et la juste autonomie;

-        qu'en dialogue avec la communauté rédemptoriste, ils déterminent la modalité de collaboration et des engagements réciproques;

-    qu'après le discernement nécessaire, ils soient reconnus par le gouvernement (v)provincial.

30.   Il y a enfin des laïcs qui cherchent une collaboration et une participation plus intense à la vie apostolique de la communauté rédemptoriste. On réserve pour eux le nom de Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur. Les normes qui les concernent constituent la seconde partie de ce document.

1.4   La formation

31.   Toutes les formes de collaboration et de participation sont préparées par une formation adéquate à la fois des Rédemptoristes et des laïcs, dans laquelle ne doit pas manquer:

-        l'approfondissement de la théologie spirituelle de la vocation et de la mission des laïcs;

-        une préparation apostolique spécifique dans les domaines où se fera la collaboration;

-        l'approfondissement de la spiritualité apostolique et communautaire de la C.Ss.R.

32.   Le gouvernement (v)provincial déterminera un projet global de formation des laïcs et encouragera les diverses initiatives. On portera une attention spéciale aux initiatives interprovinciales et à celles de l'Eglise locale.

33.   Est également nécessaire la formation de la communauté rédemptoriste à la collaboration avec les laïcs. (cf. DF, n. 59c). C'est un point auquel il faut donner une attention spéciale, tant au niveau de la formation initiale qu'à celui de la formation permanente.

34.   Il est bon que nos collaborateurs participent activement aux temps de formation de la communauté rédemptoriste toutes les fois qu'une telle participation est profitable à eux et à la communauté elle-même. On recommande leur présence active à la formation des jeunes rédemptoristes.

1.5   La coordination

35.   Etant donnée son importance pour l'avenir de la Congrégation, le gouvernement (v)provincial doit développer pour la collaboration avec les laïcs un engagement particulier d'animation, de discernement et de coordination. Il sera aidé surtout par le Secrétariat de la vie apostolique.

36.   Le gouvernement (v)provincial veillera en particulier à:

-     assurer aux collaborateurs laïcs une juste formation;

-     fournir une animation spirituelle constante;

-           valoriser les collaborateurs laïcs dans leur vocation spécifique laïque;

-           respecter les exigences de la justice en ce qui concerne la rétribution et la sécurité sociale en vue de l'avenir aussi;

-           développer de bonnes relations entre les collaborateurs laïcs et la communauté rédemptoriste;

-           rendre les collaborateurs laïcs conscients des obligations qu'ils ont à assumer envers la communauté rédemptoriste.

37.   Il appartient au gouvernement (v)provincial, sur la base des critères établis par le Chapitre (V)Provincial, de reconnaître officiellement les groupes laïcs rédemptoristes et d'approuver leurs statuts respectifs, après avoir tenu compte des exigences des normes canoniques. Une telle reconnaissance devra être manifestée dans une célébration liturgique de toute la communauté.

38.   Il est bon que dans chaque (v)province existe un groupe (commission ou secrétariat), nommé par le gouvernement (v)provincial, plus particulièrement chargé de la promotion de la collaboration avec les laïcs. Il convient qu'il soit composé de Rédemptoristes et de laïcs. H se préoccupera d'une manière particulière de:

-        stimuler la communauté à une plus grande ouverture aux laïcs (DF, n. 60b).

-        promouvoir une préparation plus profonde des confrères à la collaboration avec les laïcs (DF, n. 59c);

-        déterminer, à la lumière des attentes des laïcs, du cheminement de l'Eglise locale et des priorités de la (v)province, les projets et les itinéraires les plus profitables de collaboration (DF, n. 58f);

-        promouvoir une pastorale vocationnelle adaptée à la collaboration des laïcs;

-        préparer des programmes de formation réalistes et répondant aux diverses formes de collaboration;

-        promouvoir l'échange d'informations et la collaboration interprovinciale, surtout au niveau régional (cf. DF, n. 58c).

DEUXIEME PARTIE

NORMES GENERALES
POUR LES MISSIONNAIRES LAÏCS
DU SS. REDEMPTEUR

39.   Etablis par le XXIème Chapitre Général, les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur expriment les liens les plus forts de la collaboration et de la participation (association) des laïcs à la vie apostolique de la Congrégation.

40.   Les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur sont vus dans un contexte de la promotion et de la coopération laïque plus ample et plus articulée, qui connaît déjà une multiplicité de formes dans la Congrégation. Ils veulent en être l'expression la plus forte.

41    Les Missionnaires Laïcs du SS. Rédempteur ne sont pas un double des Frères Rédemptoristes qui sont partie intégrante de notre communauté; nous ne voulons pas non plus les substituer à eux. Ils signifient au contraire un développement ultérieur de l'articulation et de l'ouverture de la communauté rédemptoriste.

42.   Les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur, bien que ne faisant pas partie juridiquement de la communauté rédemptoriste au sens strict, participent activement à sa vie. Ensemble nous essayons de .réaliser "la famille rédemptoriste" qui, avec divers degrés d'appartenance et d'engagement, "suivent" aujourd'hui "l'exemple" du Rédempteur dans l’évangélisation des pauvres.

2.1   L’identité

43.   Les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur sont des fidèles laïcs (hommes ou femmes, mariés ou non), d'une foi mature et d'un témoignage cohérent, qui, appelés par l'Esprit à suivre le Christ Rédempteur de plus près,

-        décident de partager la spiritualité et la mission de la communauté rédemptoriste;

-        choisissent une forme stable d'association, c'est-à-dire de collaboration et de participation à sa vie apostolique;

-    s'efforcent d'actualiser la mission rédemptoriste d'une façon laïque, c'est-à-dire "dans les conditions, les charges et les circonstances qui sont celles de leur vie et grâce à elles"(cf. LG, n. 41).

44.   L'association des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur peut être temporaire ou permanente, selon les modalités prévues dans les Statuts (v)provinciaux.

45.   L'admission des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur appartient au «Supérieur (V)Provincial avec le consentement de son Conseil Ordinaire, après avoir entendu l'avis de la communauté locale dans laquelle les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur s'inscrivent. Il faut qu'elle soit précédée d'une formation adéquate et d'un temps convenable d'expérience selon les indications des Statuts(v)provinciaux. Le Conseil Général en sera informé.

2.2   La Mission

46.   Les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur s'engagent à partager la mission de la C.Ss.R. ("suivre l'exemple de notre Sauveur Jésus-Christ annonçant la parole de Dieu aux pauvres", Const. 1), concrétisée dans les priorités pastorales des diverses unités de la Congrégation. Cependant les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur vivent leur choix préférentiel pour les urgences pastorales et l'option pour les pauvres (Const. 5), selon les exigences de leur condition laïque (famille, travail, responsabilité sociale...).

47.   La communauté rédemptoriste par son Supérieur veillera à ce que les autorités de l'Eglise locale soient informées de la collaboration réalisée par les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur sur leur territoire, et, si nécessaire, elle demandera les permissions et les autorisations nécessaires.

48.   Les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur s'engageront à rendre plus visible et efficace la dimension d'incarnation et de partage avec le peuple, surtout les plus abandonnés, ce qui est le propre de la communauté rédemptoriste en vue de l'annonce explicite de l'Evangile.

49.   Soutenus par la communauté rédemptoriste, les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur inscriront "la loi divine dans la cité terrestre"(GS, 43), en privilégiant toujours les attentes et les besoins des plus abandonnés. De cette manière, non seulement ils répondront personnellement à l'appel de leur baptême à la sainteté, mais ils deviendront aussi un stimulant et un soutien pour les autres baptisés.

50.   La participation des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur aidera la communauté rédemptoriste à annoncer l'Evangile d'une manière qui soit effectivement perçue et vécue comme libération et salut de toute la personne. La promotion évangélique des droits fondamentaux des pauvres à la justice et à la liberté constituera donc une préoccupation constante des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur.

2.3   La participation à la vie apostolique de la communauté rédemptoriste

51.   Les modalités de la collaboration et de la participation des Missionnaires Laïcs du SS. Rédempteur à la vie apostolique de la communauté rédemptoriste devront être déterminées par les Statuts (v)provinciaux, à la lumière de la réalité et des possibilités de chaque région, avec l'apport des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur eux-mêmes en respectant les normes du droit canon et de notre législation.

52.   Celles-ci doivent être établies de telle façon qu'elles respectent et encouragent de fait le caractère religieux de la communauté rédemptoriste et la condition laïque des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur et leur enrichissement réciproque.

Il faudra de plus qu'elles permettent une reconnaissance plus convaincante et un plus grand développement du charisme et du rôle du frère consacré, lui qui est partie intégrante de la communauté rédemptoriste.

53.   Enracinés et nourris aux mêmes sources spirituelles, il est nécessaire que les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur:

-        participent au moins à certains moments à la vie de prière et d'approfondissement de l'Evangile de la communauté rédemptoriste;

-        partagent également des moments plus significatifs de la vie de "famille" de cette communauté;

-    aient un rôle bien reconnu dans les projets pastoraux de la communauté;

-    participent activement à la réalisation des priorités pastorales de la (v)province.

54.   Les Statuts (v)provinciaux détermineront les modalités de la participation active des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur au processus de discernement, de décision et de vérification des projets apostoliques de la communauté rédemptoriste, soit locale, soit(v)provinciale, au moins dans les sphères qui touchent à leur collaboration.

55.   L'engagement (temporaire ou définitif) des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur aura lieu dans une liturgie communautaire appropriée.

56.   Les relations des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur avec la communauté en ce qui concerne les aspects économiques et la sécurité sociale (salaire, assurances, retraite,..) devront s'aligner sur la législation civile du lieu et être établies dans un convention écrite qui garantisse aussi l'avenir. Ceci est valable tant pour le volontariat, que pour un vrai contrat de travail.

57.   La communauté rédemptoriste devra garantir aux Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur, surtout pour ceux qui sont engagés d'une manière plus longue, une solidarité fraternelle et une aide spécialement dans la vieillesse, dans les cas de maladie. Les Statuts (v)provinciaux donneront des renseignements plus précis sur ce sujet.

2.4   La formation

58.   On ne s'improvise pas missionnaire, mais il faut une formation culturelle, spirituelle et pastorale, préalable et adéquate. Pour les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur, elle doit se continuer tout au long de leur vie. C'est une nécessité que les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur, autant que la communauté rédemptoriste, doivent ressentir comme une priorité.

59.   Le premier responsable de la formation est le Missionnaire Laïc du Très Saint Rédempteur lui-même. Il devra avant tout se préoccuper de développer sans cesse sa formation humaine et chrétienne selon les choix particuliers de sa vocation et de ses responsabilités professionnelles. En elle s'enracinera la formation spirituelle et pastorale selon les perspectives typiques de la vie apostolique rédemptoriste.

60.   Pour sa part, la communauté rédemptoriste se préoccupera de fournir les instruments et les possibilités pour cette formation et préparation:

-        en établissant un plan organisé pour la première formation et aussi pour la formation continue, qui tienne compte et harmonise les diverses dimensions. Un tel plan devra avoir l'approbation du gouvernement(v)provincial;

-        en les invitant à participer aux temps forts qu'elle projette pour elle-même;

-        en établissant un responsable ou groupe de responsables au niveau de la (v)province qui, avec l'aide des Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur eux-mêmes, suivra de plus près leur cheminement de formation.

61.   Les Missionnaires Laïcs du Très Saint Rédempteur auront entre eux des rencontres périodiques - au niveau (v)provincial et régional – pour s'aider réciproquement, en partageant leurs expériences et en échangeant leurs informations...

62.   La communauté rédemptoriste doit voir dans la présence et la collaboration des Missionnaires Laïcs du Très saint Rédempteur une aide précieuse à sa tâche de formation (initiale et continue) afin de mieux répondre aux nécessités et aux attentes de ceux qu'elle doit évangéliser aujourd'hui. Elle valorisera grandement leur contribution surtout pour la formation des jeunes rédemptoristes.

Au nom du Conseil Général,

Juan Manuel Lasso de la Vega, C.Ss.R.
Supérieur Général

Le texte italien est la version officielle de ce Communicanda.

NOTES


[1] Sigles
·   DF: Document Final du XXI Chapitre Général C.Ss.R.
·   ILSVC: Instrumentum laboris du Synode sur la Vie Consacrée.
·   Propositiones: Proposition du Synode sur la Vie Consacrée.
·   VFiC: Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, La Vie Fraternelle en Communauté (1994).

[2] Par Statuts (v)provinciaux on peut entendre aussi les appendices, qui sont approuvés par le Chapitre (v)provincial et confirmés par le Gouvernement Général.